L’institution nationale dédiée à l’enseignement et la promotion de la musique a ouvert ses portes le 7 février 1987 à Ébène. Le conservatoire François Mitterrand entend ainsi fêter son jubilé d’argent de toutes les manières possibles, en donnant chaque mois des rendez-vous inhabituels autour de la musique.
La célébration des 25 années dédiées à la musique va commencer ce mois-ci avec le dévoilement d’une plaque commémorative, avec une exposition de photographies sur les débuts du Conservatoire, et un grand défilé de la fanfare dans Quatre-Bornes, histoire de susciter la curiosité. Le lundi 20, l’auditorium accueille, en partenariat avec l’Institut français de Maurice (IFM) et le Séchoir, le trio Prysm qui a bien fait parler de lui dans les années 90. Prysm est le premier groupe français à avoir signé sous le célèbre label Blue Note.
Le pianiste Pierre de Bethmann, le contrebassiste Christophe Wallemme et le batteur Benjamin Hénocq se sont retrouvés récemment pour leur cinquième album, Five, qui fera la matière de ce concert. Ces retrouvailles vont aussi occasionner un atelier avec les musiciens mauriciens.
Le conservatoire propose son premier rendez-vous mensuel aux amateurs de nouveautés le vendredi 24. Le programme précis de ces scènes ouvertes aux nouveaux talents sera communiqué ultérieurement, les candidats étant auditionnés et recrutés actuellement. Ces nouveaux groupes musicaux sont invités à jouer chaque dernier vendredi du mois, jusqu’en mai, initiative qui reprendra ensuite en juillet, juin étant consacré à la fête de la musique au sujet de laquelle « un programme particulièrement étoffé » a été annoncé. Le All day music day est fixé pour le dimanche 17 juin.
Le vendredi 16 mars, les musiciens du conservatoire célébreront les compositeurs mauriciens du XIXè, particulièrement Francis Thomé, dont les partitions sont progressivement redécouvertes. En avril, l’auditorium accueillera le pianiste Bruno Fontaine pour un récital organisé en partenariat avec l’IFM. Ce soliste donnera aussi une master classe pour les enseignants et élèves les plus brillants.
Le mois de mai sera consacré à la musique vocale sacrée occidentale, les choeurs allant donner des concerts dans différentes églises – Sainte Hélène, Saint James – à Mahébourg et à Goodlands (respectivement les 2, 3, 5 et 6 mai).
En juillet, l’audiovisuel se met de la partie avec le lancement d’une série documentaire et pédagogique sur les instruments de musique, réalisée avec le collège des ondes. Le jazz devrait à nouveau être à la fête ce même mois, grâce à un concert en big band, sur lequel nous reviendrons. Nous en saurons plus aussi sur un projet de CD et sur l’organisation de la Deuxième Académie d’Orchestre au cours du second semestre.