Un savant mélange musical et multiethnique, c’est ce que nous a offert le musicien cosmopolite, connu pour la fusion entre les genres musicaux, Subhash Dhunoohchand (d’origine mauricienne). Grosse pointure des musiques électro, indienne, sons africains et asiatiques, il était à Maurice le 22 janvier 2016 avec le Tablatronic – Universal Rhythm & Melody Project au Super Unic Hall de Quatre-Bornes après une belle tournée en Inde à Chennai, Mumbai et Baroda.
Subhash est véritablement devenu au fil des années un des artistes les plus créatifs de sa génération. Doté d’un sens du rythme renforcé et d’une aisance saisissante relationnelle avec ses percussions, il a su conquérir son public grâce à ses propres compositions intenses et stimulantes. Tablatronic – Universal Rhythm & Melody Project trace des chemins parallèles entre son univers personnel, joyeux mélange de cultures sonores européennes, africaines et asiatiques. Le public a pu assister à un fabuleux voyage, avec toute la diversité des couleurs et la complexité de la World Music. Ceux qui étaient présents étaient séduits par ce musicien qui allie rythmes et mélodies indiens à des éléments de l’électro-world moderne. Artiste complet, Subhash possède une sensibilité mélodique rare et met en valeur le phrasé rythmique sans emphase excessive. C’est entouré de tablas, de cymbales et des percussions occidentaux que Subhash Dhunoohchand a évolué sur la scène du Super Unic Hall, transmettant un message très en vogue dans les années 1970 : Peace and Love.
Sa musique empreinte d’une grande sagesse et d’une profonde spiritualité est un mélange de formes qui ne laisse rien au hasard.  L’artiste nous emmène dans un laboratoire musical pour redécouvrir les sonorités les plus subtiles, les plus pures, dans une quête absolue de l’harmonie du monde. Car c’est évidemment là le sens premier de sa démarche : unir et rassembler subtilement ce qui est épars, plus que diviser. Ce cocktail prend toute sa saveur par le subtil mixage des sons et la présence des musiciens tels Pt Rakesh Chaurasia à la flûte indienne, Atisanna, chanteuse kenyane, Nario Chakirri du Japon, Ramma Kisnah, chanteur mauricien de musique classique indienne et beaucoup d’autres sur la bande sonore de Tablatronic – Universal Rhythm & Melody Project. A noter la prestation extraordinaire du sitariste Jayeraz Santokee et ses élèves qui témoignent de la vitalité d’une nouvelle génération d’instrumentistes à Maurice avec un jeu équilibré et chatoyant rendu possible par une pratique musicale quotidienne. 
Nous avons ensuite entendu Ramma Kisnah, une voix remarquablement souple et mélodieuse qui coule comme un nectar vivifiant. Sa présence scénique nous a enchantés avec une grande pureté et un parfait équilibre entre les lignes mélodiques et les rythmes. Le clou de la soirée reste incontestablement la rencontre quasi inédite de ses trois artistes mauriciens de renom pour une improvisation sur la nouvelle composition électro « Better World ». Sous la houlette de Subhash Dhunoohchand et devant un public tout acquis à leur cause, ils ont livré une prestation unique.
Pour ceux qui n’ont pas pu assister au concert, ces musiciens se produiront une nouvelle fois au mois de septembre 2016. Ce concert sera organisé dans le cadre d’une tournée à Maurice et en Inde avec le soutien du PRMA et Shruti Music de La Réunion, Labelvocalis et Exodus Event de Chennai.