La voix puissante de Jeddy Baptiste sur Rodrig donne le ton au premier volume de cette collection. Leritaz séga, lancé dans le cadre de la Journée Internationale de la langue et de la culture créoles, le 28 octobre, prend son envol avec ce morceau qui connaît un certain succès. L’originalité est qu’il est gratuit, disponible sur Soundcloud. C’est une occasion pour découvrir également les autres artistes mis en avant par le Sapin café culture sur ce 5-titres.
C’est la réalisation d’un rêve personnel de Yann Durhone avec la collaboration du Centre Nelson Mandela pour la Culture Africaine et Créole. Leritaz séga remet au goût du jour des chansons d’antan « mais pas n’importe comment », précise Yann Durhone. Pour sa première production, Le Sapin café culture a tenu à privilégier les talents et les styles hors de la vague commerciale. « Il y a beaucoup de chanteurs qui ont fait des reprises de chansons d’antan en mettant l’accent sur l’ambiance. Mais nous, nous avons préféré faire des chansons que les gens peuvent prendre le temps d’écouter. Nous avons voulu proposer un alternatif. »
Du même coup, c’est un hommage rendu à ceux qui, au fil du temps, ont contribué à forger la culture mauricienne, à donner ses lettres de noblesse au séga. Mais ce retour aux sources n’est pas figé dans le temps pour autant. Les concepteurs de l’album ont par moments opté pour des influences de jazz et de blues, tout en respectant l’âme du séga. Aux côtés d’un Marclaine Antoine, gardien des traditions musicales, on retrouve également des guitaristes de rock. Ce mélange de style s’entend dans Kadadak. « On a voulu faire un mélange de séga et de rock pour voir ce que ça donne. Pour l’heure, le response est plutôt positif. »
Leritaz séga fait la part belle aux jeunes talents. À commencer par Jeddy Baptiste lui-même. « Nous sommes allés le chercher à Rodrigues spécialement pour ce morceau », souligne Yann Durhone. Dans Reziser Kaboss, interprété à l’origine par Noëlla Allas, on découvre Mika Ramsamy, tandis que Cliven Joseph se révèle dans Mizer nwar. « Au Sapin, nous avons toujours fait la promotion des jeunes et nous sommes restés sur cette politique. Ce qui est plus encourageant c’est qu’avec Rodrig, Jeddy Baptiste s’est même fait une place parmi les disques de l’année. Cela démontre que le choix d’écoute des Mauriciens évolue. »
L’originalité de Leritaz Sega, est qu’il est disponible gratuitement sur Soundcloud. « Comme il s’agit de patrimoine, c’était important pour nous qu’il soit accessible à tous, y compris la diaspora mauricienne à travers le monde. D’où le choix de le partager par téléchargement gratuit. Nous avons eu le soutien du Centre Nelson Mandela pour la Culture Africaine et Créole pour cela. »
Un deuxième volume de l’album est déjà en projet, mais l’équipe du Sapin réfléchit encore au concept. Déjà, l’idée de réunir des jeunes talents et des musiciens de carrière fait son chemin. Le mode de diffusion reste à définir.