Avec son CD Nasion Morisienn, Guilliano Méyépa, dit Yano, veut réconcilier les différentes cultures qui constituent le peuple mauricien et nous invite à avoir l’âme patriotique. Son clip Noun vinn apre Dodo connaît un certain succès en ce moment.
À travers son dernier CD, sorti il y a quelques semaines, Guilliano Méyépa propose un retour en arrière pour se remémorer un pan de notre histoire. Il estime que c’est une richesse que l’on devrait prendre en compte pour consolider la nation mauricienne. Ses textes ont été écrits pour la plupart il y a une dizaine d’années, mais sont encore pertinents aujourd’hui, en regard de récents événements qui ont engendré certaines tensions. Le chanteur ne s’est épargné aucune peine pour se documenter dans des livres et en faisant des recherches aux archives nationales pour approfondir ses connaissances sur l’histoire de Maurice et son peuplement. Cela lui permet aujourd’hui de raconter une partie de notre histoire à travers la chanson.
C’est en partie en puisant de sa poche que Guilliano Méyépa a pu produire son album, avec le soutien du ministère des Arts et de la Culture. Pour la réalisation de son clip, Noun vinn apre Dodo, la chanson phare de son album, Guilliano Méyépa a bénéficié de la collaboration de plusieurs personnes, dont Henry Koombes, le National Heritage Trust Fund et les Archives nationales, entre autres. Le clip peu être visionné sur Youtube. Nasion Morisienn est disponible dans les bacs à Rs 200.