La chanteuse Linzy Bacbotte, 35 ans, s’apprête à fêter ses 25 ans de carrière musicale. Et cela de manière grandiose avec son public. Nous l’avons rencontrée alors qu’elle était en pleine préparation pour son concert qui aura lieu le 5 octobre au Centre Swami Vivekananda (SVICC) à Pailles. Un événement exceptionnel qui, selon elle, réserve beaucoup de surprises. L’occasion pour nous de vous proposer un retour sur sa longue carrière.
La chanteuse Linzy Bacbotte, 35 ans, s’apprête à fêter ses 25 ans de carrière musicale. Et cela de manière grandiose avec son public. Nous l’avons rencontrée alors qu’elle était en pleine préparation pour son concert qui aura lieu le 5 octobre au Centre Swami Vivekananda (SVICC) à Pailles. Un événement exceptionnel qui, selon elle, réserve beaucoup de surprises. L’occasion pour nous de vous proposer un retour sur sa longue carrière.
Mardi à 14h30, à Albion. Les répétitions qui ont commencé depuis le matin vont bientôt terminer. Linzy Bacbotte en robe pull de couleur marron et les cheveux relevés en tresses, est une travailleuse inlassable. Entourée d’une vingtaine de musiciens, elle répète pour son introduction de concert. Elle tient à ce que tout soit parfait ce jour-là. À 35 ans, son énergie passionnée ne l’a pas quittée.
Cette boule d’énergie, née le 28 mars 1978, a fait sa première apparition en 1987 dans “Star 2000”, émission pour enfants présentée par Marie-Michèle Etienne. Elle avait alors 9 ans. C’est d’ailleurs son meilleur souvenir qu’elle garde encore :«Je me souviens encore de cette robe rose que je portais comme si c’était hier», dit-elle.
La fillette qui va se faire connaître grâce à son talent va décidément faire bien du chemin. Quelques années plus tard, elle électrisera la scène musicale mauricienne, avec sa voix, son humour et son énergie. Une facilité sur scène sans doute parce qu’elle était animatrice et chanteuse dans le milieu hôtelier pendant quelques années- elle a démarré à l’hôtel le Paradis Brabant au Morne, là où elle a chanté en 1992 avec la chanteuse française Dorothée. Tandis qu’elle travaillait dans le milieu hôtelier, un de ses oncles lui a dit un jour: «Si tu choisis cette voie-là, fais de ton mieux pour être la meilleure». C’est ce qu’elle a fait.
Elle a toujours voulu être la meilleure et en 1999 elle se trouva un nouveau challenge après avoir fait la rencontre avec Bernard Saint-Paul, producteur de Véronique Sanson: obtenir une carrière en France. Un an plus tard, elle fait ses valises et direction Paris. Elle y fit quelques rencontres et entama des projets qui n’aboutirent pas. En 2001 en France, elle sort quand même un single “Un autre horizon”, très apprécié par ses fans.
Même si à Maurice, Linzy est l’une des plus belles voix, ce ne serait pas son premier amour: «J’ai suivi des cours de danse car j’adore danser, mais jamais de cours de chant», dit-elle. Elle va pourtant conquérir le public et les médias en 1997 avec un premier album “Sofe Linzy”, puis en 2003 avec “Saken so valer”. En 2008, elle sort son album intitulé “Breathe again”. Nous la découvrons sur la scène du SVICC la même année lors de son spectacle Breathe Again, un premier concert en solo où elle raconte ses peines, ses joies. Grâce à une équipe professionnelle et bien rodée — elle est accompagnée de talentueux musiciens — elle exprime à merveille son talent et amène le spectateur à pénétrer son univers musical et  intime.
L’année dernière “Ni larzan ni l’or” qu’elle interprète en duo avec Bruno Raya rencontre un vif succès et est élu disque de l’année. Tout au long de sa carrière, Linzy a reçu une multitude de récompenses, dont le East African Kora Awards. En 2009, elle est décorée au rang de MSK par le Président de la République.
Linzy Bacbotte s’est maintes fois impliquée dans de nombreuses causes humanitaires: les recettes du spectacle “De l’ombre à la lumière”, en 2010, sont reversées aux associations Lakaz A, Chrysalide et Étoile d’Esperance. Elle a aussi été membre of the “Advisory council of the UN Women in Johannesburg against vioence on women and children”.
Cette année, après une tournée en Europe, celle qui a animé de nombreuses émissions à la télé comme à la radio (Sofé Ravann en 1997, Ti Mambo en 2004), a mis en place un spectacle qui retrace, en chansons, les deux décennies de sa carrière. Parmi ceux qui partageront la scène avec elle figurent Serge Lebrasse, Ram et Nitish Joganah, Désiré François, Sandra Mayotte, OSB Crew, Gérard Louis, Serge Lebrasse, Stellio et Andrea Grenouille.
Ce jour-là, Linzy lancera son nouveau single, interprètera “Ne baisse pas les bras”, “Mo tangalé”, “Dilo pou arrété 9h”, “Prié bondié” avec OSB et une chanson avec sa fille Solena, entre autres. «Cela fait plaisir de retrouver des personnes que je n’ai pas revues depuis longtemps, comme Ram et Nitish avec lesquels j’ai commencé ma carrière», dit-elle. Cette année est une année riche en événements pour Linzy: après le concert, elle prépare une tournée en Australie, puis au Zénith (France) le 10 novembre prochain.
Les billets seront à Rs 600 (Première), Rs 500 (seconde), Rs 400 (debout),
à réserver chez Otayo.