Le chanteur indien Kay Kay, de son vrai nom Krishna Kumar Kunnath, entraînera le public mauricien dans les rythmes effrénés de ses chansons romantiques le 31 janvier à 19 h 30 au centre Swami Vivekananda, à Pailles. L’occasion certainement pour lui d’interpréter la chanson phare de sa carrière, Tarap Tarap Ke Is Dil Se Aah Nikalti Rahi de Hum Dil De Chuke Sanam.
Kay Kay, surnommé « le mesmerizer » (« le charmeur ») débutera en effet sa tournée mondiale à Maurice. Le chanteur vient d’ailleurs de faire un tabac avec une autre grosse pointure de la chanson indienne, Shaan, récemment à Mumbai. Concernant Maurice, il adoptera le même concept que son dernier concert à New Delhi, soit le « Fever Unplugged », où il interprétera des morceaux choisis par l’assistance tout en faisant monter la fièvre avec les rythmes endiablés de Tune Maari Entriyaan (Gunday), Tu Jo Mila (Bajrangi) Bhaijaan, Tu Jo Mila (Bajrangi Bhaijaan), Awarapan Banjarapan (Jism), Mujje Kuch Kehna Hai, Zara Sa (Nannat), Ankhon Me Teri (Om Shanti Om) et Khuda Jaane (Bachna Ae Haseeno).
Kay Kay a travaillé pour de grands compositeurs et a reçu plusieurs prix prestigieux, dont le Filmfare Award et le Screen Award. Doté d’un timbre particulier, le chanteur a aussi travaillé pour de célèbres compositeurs, à l’instar d’Anu Malik, Ismaël Darbar, Shankar-Eshan-Loy, A. R. Rahman et Himesh Reshammiya, pour ne citer que ceux-là. Kay Kay a aussi été l’interprète de Gori Gori, de Main Hoon Na, It’s time to disco (Kal Ho Na Ho) et Dus. Il a fait ses débuts à Bollywood avec le morceau Chod Aaye Hum (Maachis) et a connu un immense succès avec Tu Aashiqui Hai (Jhankar Beats) et Kya Mujhe Pyaar Hai (Woh Lamhe).
Selon Showbox, Kay Kay interprétera n’importe quelle chanson de son répertoire, mais la liste devra être soumise au préalable aux organisateurs. Kay Kay arrive le 29 janvier. L’artiste rencontrera les détenteurs de billets VIP selon la formule « meet and great » à l’hôtel Sofitel, à Flic-en-Flac, ainsi que la presse et les membres de l’Ong Yes You Can, qui oeuvre pour les enfants défavorisés.