Deux albums en deux mois. Ras Nininn signe son troisième album, Rev Lavenir, chez Ride On Prod. Le disque a été enregistré il y a trois ans, mais est lancé maintenant. Cet opus est la dernière réalisation musicale de feu George Corette. On retrouve parmi les musiciens Linley Marthe… au piano et Eric Triton à la guitare acoustique.
Il a publié son second opus il y a quelques semaines. C’est maintenant Rev Lavenir, distribué par Dodo Music, qui débarque dans les bacs. Cet album (le deuxième, chronologiquement) a été enregistré il y a trois ans chez Ride On Record. Ras Nininn se retrouve donc avec deux albums sur le marché, quasiment au même moment.
Gestion
Il y a évidemment une mauvaise gestion en ce qui concerne le lancement des deux disques. La publication de Renaissance et Rev Lavenir dans la même année ne peut que porter préjudice à l’artiste. Si l’on considère la situation actuelle au niveau de la vente, l’on peut estimer qu’il n’y aura pas foule pour acheter deux disques de Ras Nininn. Avec le piratage en prime, il sera encore plus difficile de trouver la lumière au bout de deux tunnels.
Si Renaissance propose une sonorité plus “commerciale”, Rev Lavenir se veut plus recherché, plus riche dans la composition et la réalisation musicale. “C’est le public qui décidera au final. Moi, à mon niveau, je n’ai pas de problème avec cela. Il fallait sortir ce disque après trois ans. Le reste, c’est l’artiste qui l’assume. Il a le droit de publier un autre album”, confie Cursley Vivien de Ride On Prod.
Colonel
Comment Ras Nininn va-t-il éviter la comparaison entre les deux disques, avec deux producteurs et deux arrangeurs ? Lorsqu’on sait que George Corette a signé les arrangements de Rev Lavenir, l’on est tenté de dire qu’il n’y a pas photo.
Quoi qu’il en soit, on se concentrera sur Rev Lavenir. À l’écoute de ce présent disque, on note qu’il est musicalement bien plus costaud et puissant. Peu de temps avant sa mort, le “Colonel” avait confié vouloir publier ce disque avant de faire le grand saut. “Je suis fier de ce disque. J’ai pu le faire comme je le voulais, avec des musiciens de très bon niveau”, nous avait-il déclaré lorsqu’il nous avait invité à écouter les premiers enregistrements, il y a deux ans, à l’époque où le studio était encore à Goodlands (il se trouve aujourd’hui à Grand Gaube). Sur le visage de George Corette se lisait une satisfaction certaine. Sur ce disque, comme sur les quatre titres de Dagger Kkila (Antisipe), George Corette assure toute la partie batterie et percussions.
Pari osé
Douze titres composent ce disque. Avec une sonorité variée et des univers intéressants, comme sur Pep Nwar où Linley Marthe, seul au piano, accompagne la voix de Ras Nininn et celle de Nadine Bel Ombre qui assure les choeurs. Ou encore Liniter où la guitare acoustique de Triton s’invite sur le seggae de Ras Nininn. Le musicien seychellois Tony Julie signe la musique de Better land et joue de la basse sur Burn Dem.
Le pari osé de George Corette aura été la reprise de When a man loves a woman de Percy Sledge en version roots.
———————————————————————————————————————————
Fiche technique
Enregistré chez Ride On Studio (Grand Gaube), Rev Lavenir a été mixé par Shailend Hurry et masterisé par Wave One. La conception graphique est signée IO Creation (Olivier Degrace). La production et l’édition sont de Curley Vivien. L’arrangement musical porte les signatures de George Corette, Tony Julie (Better land) et Danielly Louison (Sans lamour). Les musiciens participant au disque sont Didier Baniaux, George Corette, Mike Rosicourt, Philippe Thomas, Danielly Louison, Tony Julie, Eric Triton, Linley Marthe, Nadine Bel Ombre, Christa Hurry et Pascal Ferdinand.
La galette contient les titres suivants : Brilé, Linite, Stop, Better land, Rev Lavenir, Sans lamour, Sunshine, Burn dem, Tieke, Pep nwar, When a man loves a woman et Sans lamour dub (composé par Shailend Hurry). Disponible dans les bacs.