Nous vous en parlions il y a environ quatre ans. Kevin Dina, alias Sky to be, natif de Roche Bois, récoltait plus de 200,000 likes sur YouTube avec ses chansons improvisées. En 2018, son plus grand rêve s’est enfin réalisé : la parution de son tout premier album, Circonstances la vie. À bientôt 28 ans, cet album sonne pour lui comme un nouveau départ, un changement de vie et d’attitude vers le meilleur.

“Cet album raconte ma vie, mes sentiments, des vérités, ainsi que les bêtises que j’ai faites”, dit-il. Une autobiographie en chansons qu’il a tenu à sortir pour montrer à son public que l’ancien Sky to be s’est rangé. “Je ne suis plus le Sky to be que tout le monde connaissait, j’ai changé. Je suis devenu papa. Ce changement que j’opère en moi-même, c’est pour mon fils, pour qu’il ne commette pas les mêmes erreurs que moi. J’ai envie qu’il soit fier de moi. Il y a deux morceaux sur l’album qui lui sont dédiés : Pou toi mo garçon et Asaëlle”, confie-t-il.

Ti koté ti koté.

S’il s’est toujours cantonné à met tioula dans ses vidéos sur les réseaux sociaux, c’est un Sky to be plus bon enfant qu’on retrouve sur cet opus. Les paroles sont plutôt politiquement correctes et sont déclinées dans une multitude de styles. En effet, séga, reggae, dance-hall et même du zouk se succèdent sur l’album.
Sur douze morceaux, seuls trois étaient connus du grand public à travers leurs vidéos sur YouTube et Facebook. Mo demane toi pardon et Circonstances lavie sont proposés dans leurs versions originales alors que Ti koté ti koté a dû être retravaillé au niveau des paroles. “Mo’nn refer enn morso ki ti pe bien marse lor YouTube, monn apel li Ti koté ti koté. Ti enn morso malang me boukou dimounn ti kontan so ler, li ti’nn mem transforme an kantik. Prodikter inn dir mwa asize refer li. Dan 1h tan mo’nn reisi transform li”, raconte-t-il. Quant aux autres morceaux, “ils étaient déjà imaginés mais étaient incomplets”.

Vizion ek lanbision.

S’il a autant tardé à lancer son premier album, c’est principalement parce qu’on lui fermait la porte au nez dès qu’il sollicitait un producteur. “Mon passé me rattrapait à chaque fois. Je dois remercier Alain Ramanisum qui m’a dirigé vers son producteur, Mustapha Bahdi. Ce dernier m’a donné ma chance. C’est d’ailleurs Alain qui s’est occupé de l’arrangement musical et Laura Beg s’est assuré des chœurs.” Ravanna Roots, quelques musiciens d’Otentik Groove et l’Atelier Mo’Zar ont participé à l’album.

Désormais, c’est de sa musique qu’il vit avec, car il est très sollicité. “J’ai toujours voulu vivre de la musique. Actuellement, j’arrive à le faire. Je chante dans des anniversaires, des mariages, des fiançailles ou des soirées. Je rends grâce à dieu pour cela.” Maintenant qu’il a pu réaliser son plus cher désir, il a des projets plein la tête. Sky to be prépare déjà un morceau qui devrait paraître sur une compilation. “Mo pena milion me mo ena vizion ek lanbision”, conclut-il.