L’on connaît Zulu, le maître chanteur du combo du sud, les BlackMen Bluz. Le timbre bluesy graveleux s’est détaché du groupe… le temps d’une aventure en solo, précise-t-il. « Le temps et la vibe décideront si je reviendrais vers BlackMen Bluz, ou pas. » L’auteur compositeur se lance, d’une part, avec une collaboration avec un autre fils du sol, établi en Europe celui-là : Mario Ramsamy. Et de l’autre, avec la formation de son Sunshine Gang, qui se produit ce soir au Baz Art de Beau-Vallon. Présentations…
Zulu est euphorique. Comme il l’a été à chaque fois qu’il s’aventurait sur de nouvelles contrées au sein de BlackMen Bluz. Et comme seuls savent l’être les artistes qui volent vers de nouveaux sommets qui leur offrent des sensations nouvelles…
Et pour cause ! Ce soir, Zulu présente sa nouvelle formation : le Sunshine Gang ! « Je n’aurais pu trouver un nom plus symbolique pour notre groupe », confie l’homme de la mer. Depuis un peu plus d’un mois, poursuit-il, « j’ai rencontré quelques artistes, certains que je connaissais déjà et qui étaient là au tout départ, aux balbutiements même des BlackMen Bluz, comme François Henri, et mon fidèle soldat Sanson… » Il y a aussi Linley à la guitare, Mallé à la batterie et Yannick aux rythmiques, qui ont rejoint l’aventure. Et surtout, il y a Uvi Babajee, « compositrice qui m’épaule et avec qui nous avons composé le titre Sunshine Gang. »
Ceux qui viendront ce soir au Baz Art de Beau-Vallon, qui, dans la foulée, ouvre ses portes au public avec une série de formations musicales et artistiques qui ponctueront la soirée, découvriront Zulu et le Sunshine Gang. Sur les 45 minutes prévues, le groupe présentera « une large panoplie de la douzaine de titres, dont Grander nou lam, un titre qui me tient très à coeur, ou aussi Lom Ideal, que nous avons déjà composés. Mais sont aussi prévues quelques reprises de BlackMen Bluz, les inévitables Chombollila, Feel gud, Tir bousson, qui sont très demandés par notre public. » Zulu et son Sunshine Gang ouvriront les hostilités aux environs de 23h…
En matière de couleur musicale, Zulu note que « ceux qui sont déjà amateurs et sevrés du son BlackMen Bluz ne seront pas déçus ! » Celui qui compose et assure au micro en alternance avec Lionel Permal au sein de la formation auteure de Akoustika, laisse présager « un son probablement encore plus proche du son que j’affectionne, avec beaucoup de ressenti, de sentiments… De la justesse et de la finesse dans les sonorités. »
La meilleure façon d’en faire l’expérience est certainement l’écoute ! Ce que proposent, ce soir, Zulu et son Sunshine Gang à Beau-Vallon…