Le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, a pris pour cible l’opposition, lors d’une réunion hier soir à Trèfles, précisant que pour les élections partielles au No 18, « ni ML inn ofer so led MMM ni MMM inn demann ML soutenir li ». Il a aussi avancé que si le gouvernement présentait un candidat aux élections, « nou pou balie karo ». Cette réunion a aussi été marquée par un écart de langage du Deputy Chief Whip Ravi Rutnah, qui s’en est pris à une journaliste l’ayant qualifié d’« aboyeur de service » dans un article.
Le Premier ministre par intérim n’a pas manqué de critiquer ses adversaires politiques, en commençant par le leader des mauves, Paul Bérenger. « Si MMM ti pran pouvwar avek Navin Ramgoolam, pei ti pou enn diktatir. Apre nou kone, sis mwa apre, Paul Bérenger gagn kout pie met li deor. Sak fwa li koumsa. Nou atann enn lalit, li fer zot gagn lespwar me zame li vini », a-t-il avancé. Parlant du leader des bleus, il soutient que « enn kestion li pa kapav poze dan Parlman ». « Linn rod met Roshi Bhadain a kote li pou poz kestion, la osi narien. PMSD nek zwir ! Zot enn laont pou Parlman. » Quant au Parti travailliste, il affirme que « Travayis inn anvi vinn dan No 18 pou gagn zot leson. »
Pour l’élection partielle au No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), Ivan Collendavelloo soutient qu’« à aucun moment le Muvman Liberater a dit offrir son soutien au MMM ». Il poursuit : « Nou pa manz dan de bout, nou pa pou al donn koudme adverser. » Il a par la suite indiqué que le gouvernement n’a pas encore décidé si un candidat serait aligné pour cette partielle. « Nou pa kapav paraliz gouvernman. Ena boukou travay pou fer. Mais si nou desid met enn kandida, nou pou balie karo », soutient-il.
Au sujet du Metro Express, le Premier ministre par intérim a tenu à rappeler que « depi 25 an pe koz sa » et que le gouvernement Lepep est allé de l’avant avec ce projet pour un budget de Rs 18 milliards, alors que l’ancien gouvernement « avait avancé un chiffre de Rs 37 milliards ». Il devait de plus déplorer l’attitude du PMSD et du PTr, « kinn rod insit laviolans » dans l’épisode de La Butte et Barkly.
Pour sa part, le Deputy Chief Whip, Ravi Rutnah, s’en est pris à une journaliste d’un quotidien, car cette dernière l’avait qualifié « d’aboyeur de service » dans un article. « Sa femel-la, linn guet so figir ? Eski linn get li mem dan enn mirwar ? Eski li vo pou enn femel lisien li mem ? » s’est-il demandé. Il devait de plus s’insurger contre la presse qui qualifie le ML de « petit parti », rappelant que le PMSD, avec plus de 50 ans d’existence, « inn tir set depite kouma ML ». Par la suite, Ravi Rutnah a allégué que c’est une section de la presse ainsi que l’opposition « ki pe mont latet dimounn » contre le gouvernement, alors que depuis que l’Alliance Lepep est au pouvoir, « il y a eu beaucoup de progrès ». « Casino ek Air Mauritius pe fer profi, DBM pe ouver Goodlands, bann kor paraetatik pe roule. Nounn tir pei dan banqueroute ek la osi zot dir pa bon. »