Dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme, le Muvman Travayis Militan (MTM) a tenu à célébrer toutes les femmes de Maurice. Le président du MTM Vasant Bunwaree, les membres de l’aile féminine du parti, dont sa présidente et vice-présidente du MTM Reshma Ramchurn ont tenu un point de presse hier matin à l’hôtel St-Georges. Pour la célébration de la Journée internationale de la Femme, le 8 mars, le parti prévoit ainsi, aux alentours de 11h30, un dépôt de gerbes devant la statue d’Anjalay Coopen ainsi qu’une distribution de roses pour toutes les femmes de Maurice afin de les « remercier pour leur contribution ».
D’entrée de jeu, Reshma Ramchurn dira que le MTM a à coeur l’avenir de la femme. « L’éducation est primordiale et les femmes ont ce pouvoir de faire bouger les choses. On doit mettre en place un système pour que chaque femme soit valorisée. » Elle poursuit en expliquant qu’il faut « arrêter de dire que les femmes ne sont pas aptes à accomplir certaines choses », avant de poursuivre : « Responsabilite enn madame li enorm. Li a la fwa fille, ser, fam, professionel, epous ek mer. Si une jeune femme, dès le départ, ne bénéficie pas d’un encadrement idéal, ce sera difficile pour elle de contribuer après au développement de son enfant. » Reshma Ramchurn insiste sur l’importance d’une formation qui, dit-elle, est l’élément clé. « Il faut aussi créer des points de repère et emmener les femmes vers un développement personnel. » Dans le même ordre d’idées, elle estime « choquant et révoltant » de voir « autant de crimes, de violences domestiques, de femmes battues ». Elle reprend : « On ne peut plus se contenter de célébrer la Journée de la Femme que le 8 mars. La célébration devrait se faire tous les jours. »
Comme projets, le MTM demande que soit mis en place un système d’assistance sociale. « Il faut mettre tous les Citizen Advise Bureau à la disposition des femmes ayant un problème. Il faut mettre en place des structures pour gérer des problèmes auxquelles les femmes font face. Un système d’assistance sociale est primordial. »