« J’ai été une des premières personnes, lorsqu’on a annoncé le projet de Heritage City, à dire qu’il était voué à l’échec et j’ai eu raison ». Propos du leader et président du Muvman Travayis Militan, Vasant Bunwaree, lors d’un point de presse hier matin.
D’entrée de jeu, Vasant Bunwaree a soutenu que la délocalisation du Bureau du Premier ministre ne pouvait se faire. « Buro PM ek Parlman pa kapav dan Highlands et celui des finances à Port-Louis, c’est bien qu’ils aient laissé tomber. Je salue la décision du gouvernement de geler le projet, car il y a beaucoup de lacunes. Par contre, je trouve inacceptable de tirer à boulets rouges sur les hauts fonctionnaires. Il y a un board Heritage sous le Chairmanship d’un ministère et c’est au board d’assumer les conséquences. Quand on fait une erreur c’est bien de le reconnaître et de prendre la décision de ne pas aller de l’avant ». Il a félicité Gérard Sanspeur, le conseiller du ministre des Finances, qui dit-il est « un homme sérieux et juste ». « Il a vu le problème et il a agi en conséquence. Par contre, je trouve qu’il aurait dû rencontrer les médias et expliquer comment il est venu à la conclusion que le projet devait être abandonné. Nous au Muvman Travayis Militan, on suggère que Roshi Bhadain et Gérard Sanspeur mettent de côté leurs différends. On est prêts à agir en tant que médiateurs, car si Heritage City tombe à l’eau, on aimerait bien voir le gouvernement proposer un autre projet d’envergure avant les élections. Je félicite Pravind Jugnauth et je dis que depuis sa nomination comme ministre des Finances, c’est un sans-faute de sa part ».
Dans un tout autre volet de sa conférence de presse, Vasant Bunwaree a parlé du vol dans un jet privé du ministre Showkutally Soodhun. « Ena pe dir boukou valiz finn sorti… Nous félicitons Pravind Jugnauth d’avoir rappelé ce ministre à l’ordre. Il est temps de revoir les millions et milliards que Soodhun cherche à avoir de l’Arabie Saoudite. Une autre question qu’on se pose est de savoir combien de voyages il fait sur une base privée ». Vasant Bunwaree a également qualifié de choquants les honoraires perçus par Me Trilochun pour défendre l’ICTA. « Il faut qu’il retourne une partie de cet argent. SAJ dit que ce n’est pas de son ressort, mais je trouve en tant que Premier ministre il devrait prendre une action en ce sens. On ne peut pas gaspiller les fonds publics ».