Avec l’accostage lundi à la mi-journée du Thor Gitta, bateau battant pavillon norvégien sur les lieux du sinistre au large de Poudre-d’Or, les opérations de transbordement de la cargaison de 32 000 tonnes de riz du MV Angel 1 ont démarré. Pour les premières 24 heures, quelque 350 tonnes de riz ont été transbordées du vraquier en détresse vers le Thor Gitta, a appris Le Mauricien de sources autorisées proches de la cellule de crise assurant le monitoring des opérations de renflouage.
Pour les premières 24 heures de transbordement, les houles du Sud ont quelque peu gêné le déroulement des opérations, qui devront en principe se faire 24 heures sur 24. Avec ces déferlantes, les responsables pour la mise en place du Salvage Plan ont pris la décision d’interrompre le débarquement du riz avec une reprise des opérations dans la matinée. À ce rythme, le MV Angel 1 devra être débarrassé de sa cargaison de riz dans moins d’une dizaine de jours, selon le programme de travail établi initialement.
Ce débarquement de riz constitue une condition sine qua non pour l’étape du renflouage et du remorquage du MV Angel 1 des récifs de Poudre-d’Or. « Le plus t?t nous terminons le d?barquement de riz, le mieux ce sera car nous serons davantage en mesure de remorquer le MV Angel 1 en s?curit? », a affirmé une des sources contactées par Le Mauricien.
En parallèle aux opérations de débarquement, des spécialistes en plongée continuent à effectuer des sorties en mer en vue de poursuivre l’évaluation des dégâts et d’identifier les voies d’eau. Avant le remorquage du MV Angel 1 vers Port-Louis, des réparations préliminaires, plus particulièrement des “patchings”, devront être entreprises au large de Poudre-d’Or.