Neuf semaines après l’échouage du vraquier panaméen, MV Angel 1, sur les récifs de Poudre d’Or, les responsables de la Salvage Operation enclencheront dans les prochaines 48 heures une nouvelle étape du désenclavement. En effet, le River Bee, un « Split-In-Barge », qui est arrivé à Port-Louis à la fin de la semaine dernière, entrera en scène à partir de mercredi pour s’occuper du déchargement de la cargaison de riz avarié sur les 32 000 tonnes se trouvant sur le MV Angel 1. Au cours de cette même semaine, les derniers détails du Refloating Plan du bateau devront être mis au point par les responsables de la Five Oceans Salvage assurant la supervision des manoeuvres en haute mer.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien de sources autorisées, indiquent que les derniers préparatifs du River Bee pour sa délicate mission devront être bouclés en ce début de semaine avec le départ pour la zone du sinistre prévu pour mercredi. Cette barge, avec des spécifications particulières, aura pour principale tâche d’embarquer à son bord la cargaison de riz avarié par l’eau de mer.
Ce bateau, d’une capacité maximale de 2 000 tonnes, devra effectuer au moins quatre rotations pour permettre au MV Angel 1 de se remettre à flots sur les récifs à 2,7 milles nautiques de la côte de Poudre d’Or. Des consultations ont déjà été engagées avec les autorités compétentes, notamment des spécialistes du Mauritius Oceanography Institute, pour déterminer le site où ce tonnage de riz sera déversé en prenant en compte les recommandations scientifiques du Mauritius Oceanography Institute ; le site identifié se trouve au large de la côte ouest, soit en dehors des eaux territoriales mauriciennes (plus de 12 milles des côtes). Le River Bee devra effectuer trois ou quatre voyages vers ce site en mer et le premier pourrait intervenir au plus tôt lors du prochain week-end si les opérations de transbordement de riz se déroulent dans des conditions idéales.
Entre-temps, le débarquement du riz en bon état du MV Angel 1 sur le Thor Gitta se poursuit. À la fin de la semaine dernière, le MV Angel 1 a été délesté d’un peu plus de 4 000 tonnes de riz, dont la cargaison débarquée à Port-Louis récemment.
Dans cette perspective, les ingénieurs et architectes navals envisagent de mettre au point les détails du Refloating Plan, dont la mise à exécution ne devrait intervenir que vers la mi-octobre vu le rythme des manoeuvres. Néanmoins, aucune des sources autorisées approchées par Le Mauricien n’a voulu confirmer officiellement ce plan de travail, préférant attendre la mise en place du plan du renflouage.