Les efforts déployés par les spécialistes de la Five Oceans Salvage en collaboration avec les autorités mauriciennes en vue de désenclaver le MV Angel 1 sur les récifs de Poudre d’Or commencent à rapporter. C’est le constat dressé à la mi-journée par les membres de la cellule de crise après analyse des premiers jours du transbordement de la cargaison de riz sur le MV Thor Gitta. D’autre part, pour la première fois depuis cinq semaines, des réparations ont pu être apportées à la coque endommagée du MV Angel 1.
Les multiples sorties effectuées par les plongeurs spécialisés ont pu permettre d’identifier une des voies d’eau à l’origine des inondations de la salle des machines du MV Angel 1. Les premières réparations à la coque du vraquier sous l’eau ont été effectuées au cours de ces dernières vingt-quatre heures. L’une des premières conséquences : le MV Angel 1 est remonté d’un mètre cinquante de haut.
Depuis ce matin, les plongeurs sont repartis en vue d’identifier d’autres voies d’eau pour procéder à un patching. Les responsables de la mise à exécution du Salvage Plan étudient actuellement les différentes options et ce n’est que dans 48 heures que des décisions quant aux prochaines étapes seront entérinées au vu du caractère délicat des opérations en termes d’équilibre du MV Angel 1 en mer.
Néanmoins, ce ne sera pas avant une dizaine de jours que le remorquage du vraquier des récifs à 2,7 milles nautiques de Poudre d’Or sera entamé. En effet, le plan de travail adopté fait que pour ces prochains dix jours, les opérations de délestage de la cargaison de riz devront se poursuivre. Avec le début de cet exercice sous la supervision de la firme Scott à la mi-semaine, environ 910 tonnes de riz, soit exactement 18 182 sacs, embarquées à bord du MV Angel 1, ont été transbordées sur le MV Thor Gitta.
Après les dix prochains jours, le MV Thor Gitta, battant pavillon norvégien, affrété spécialement pour cette opération, arrivera à Port-Louis pour le débarquement d’une partie de la cargaison de riz à destination de la Côte d’Ivoire. « Dépendant de l’avis des spécialistes du renflouage, le MV Thor Gitta pourra retourner sur les lieux du sinistre pour reprendre le débarquement ou encore retourner à son port d’attache », a appris Le Mauricien de sources autorisées.
Après la réunion de la cellule de crise de la mi-journée, le mood est à la satisfaction, surtout après l’étape de la semaine du pompage de 1 100 mètres cubes de fioul du MV Angel 1 sans aucun risque de pollution marine.