C’est avec peine que Le Mauricien a appris le décès d’Armand Landinaff, âgé de 49 ans. Ce guitariste et contrebassiste, arrangeur et professeur de musique a beaucoup contribué dans le domaine musical à Maurice. Enseignant de musique au Collège Lorette de Curepipe, détenteur d’une licence d’enseignement de la Royal School of Music de Londres, il a fait ses débuts sous la houlette de Philippe Ohsan. Issu d’une famille de mélomanes, il était aussi à la tête de la chorale Mary Ward et gérait un studio d’enregistrement, Soundmill Studio. Ce matin, son épouse Marie-Irène nous a confié : « La veille, il regardait un film où il y avait une séquence d’une messe et dans le même film, le téléphone qui sonnait. Un prêtre nous avait déjà dit, à Armand et moi, que lorsque le téléphone sonne pendant que la messe se dit, c’est que c’est sûrement le Bon Dieu qui appelle. Et, en rigolant j’avais dit cette phrase à Armand. Il est allé dormir sur cette note de bonne humeur et je me suis rendu compte le matin qu’il ne respirait plus. On a appelé le SAMU, mais c’était trop tard. » Inconsolable, la veuve d’Armand Landinaff raconte que son mari était toujours au service des autres. « Le 10 octobre, on a fêté l’anniversaire de notre fils Alexandre, 9 ans. Il était en bonne santé, je ne comprends pas. » Le Mauricien présente ses sympathies à la famille endeuillée.