C’est avec peine que la rédaction sportive de Week-End a appris le décès de Pierre Garinet. Ceux qui ont fait partie du mouvement sportif mauricien des années 80 et début 90 connaissent Pierre Garinet, ce coopérant français, qui faisait partie des experts mis à la disposition du ministère de la Jeunesse et des Sports de Maurice. Il y travailla aux côtés du ministre des Sports d’alors, Michael Glover  de 1982 à 1991.
Pierre Garinet a  de toute évidence marqué indélébilement son passage dans ce ministère qui faisait face pour la première fois depuis son existence à d’importants défis comme la réorganisation du sport sur une base fédérale et l’organisation des 2es Jeux des Iles à Maurice. A cet effet, il s’est vu confier de nombreux dossiers importants par Michael Glover, sur lesquels, selon ses interlocuteurs, il a été d’une aide précieuse. Le Français a surtout su se fondre dans le MJS avec élégance et courtoisie. Durant tout son passage au 3e étage d’Emmanuel Anquetil Building, Pierre Garinet a agi tel un diplomate. Il fut si discret qu’il n’a jamais eu maille à partir avec quelque fonctionnaire… Une sorte d’exploit  quand nous connaissons «le mode de fonctionnement» de certains fonctionnaires vis-à-vis d’un étranger.
Pierre Garinet a été une des chevilles ouvrières dans l’élaboration et la rédaction du premier Sports Act et s’était particulièrement signalé dans les discussions entre le MJS et le CNOM de l’époque. Il a grandement aidé à l’organisation des  Jeux des Iles de 85 et a été un relai précieux entre le MJS et l’Ambassade de France, dont nous connaissions tous, l’aide de la France à cette organisation. Il faut rappeler que la piscine olympique Serge Alfred est un don de la France.
De plus, le  MJS a bénéficié, grâce à Pierre Garinet, de nombreuses missions d’experts, d’entraîneurs ainsi que de stages en France pour nos athlètes, ce qui avait même  exacerbé la jalousie  de nos voisins réunionnais ! Parmi les tâches qui lui fut confiées par Michael Glover, Il y a également  l’élaboration du  projet mauricien  de la création de la CJSOI (Commission Jeunesse et Sports de l’océan Indien)  et 25  ans après, nous constatons tous encore le succès de ces Jeux des Jeunes.
Peut-être sans le vouloir et bien malgré lui, Pierre Garinet a occupé une place tout à fait spéciale dans le développement du sport mauricien. Grâce à lui, toute une génération de Mauricien a connu d’intenses moments sportifs. Egalement photographe et poète, Pierre Garinet s’était fait de nombreux amis mauriciens, toutes communautés confondues.
A son épouse Marguerite, à ses enfants  Olivier et Arnaud et à tous ce que ce deuil afflige  nous présentons nos plus sincères condoléances.