À la fermeture des centres de vote hier, les avis étaient partagés quant à ceux qui seront les trois heureux élus dans la circonscription N° 14 (Savanne/Rivière-Noire). Si les députés sortants, Alan Ganoo (PTr/MMM) et Maya Hanoomanjee (Alliance Lepep) semblent en ballottage favorable, les avis sont partagés quant au troisième élu. Et ce, même si les partisans des deux camps prévoient avec un optimisme non dissimulé un 3-0.
Reste que la tendance s’avère à la baisse pour les législatives dans cette circonscription. Cette fois, 45 507 électeurs, soit 72,70 %, ont accompli leur devoir civique, comparativement à 79,52 % en 2010 et 83,12 % en 2005. Le plus grand nombre de votants a été noté à l’école primaire Hurrylal Chooroomaney à Bassin, soit 6 131. Suivent dans l’ordre, Bambous A Govt School (3 943) et Gopeenath Cheetamun Govt School de Surinam (3 101). Par contre, l’école primaire de Saint-Jacques situé à Chamarel n’a accueilli que 332 votants. Il faut toutefois faire ressortir que seulement 538 électeurs sont enregistrés à ce centre qui ne comprend que deux salles de vote.
En début de matinée, le mouvement des électeurs a été relativement lent. C’est ainsi qu’à 8 h, le plus fort pourcentage était noté à la Black River Govt School (6,7 %) et le plus faible à New Bambous GS (2,69 %). En fin de matinée, le mouvement s’accélérait graduellement, avec notamment un nombre intéressant de votants (952), soit 34,8 % à Saint-Benoît RCA. Une institution qui avait accueilli les représentants de la SADC, de nationalité sud-africaine, tanzanienne et namibienne vers les 10 h. La barre des 50 % était finalement franchie à l’école Robert Edward Hart à Surinam au pointage de 15 h.
Un temps pluvieux en matinée et nuageux en journée a marqué ce jour de scrutin dans cette circonscription qui regroupe le plus grand nombre d’électeurs. Si certains ont profité de ce jour férié pour se rendre à la plage, d’autres se sont rendus aux urnes en famille ou en groupe. Le tout dans une bonne ambiance, d’autant qu’aucun incident n’a été signalé. D’ailleurs, les agents des deux principaux blocs étaient quasiment côte à côte dans les périmètres prescrits des 21 centres de vote. En début de journée, l’ambiance était surtout survoltée à Tamarin avec des clips Viré Mam et des ségas à la gloire de Navin Ramgoolam et Paul Bérenger diffusés à tue-tête. Sur la route menant de La Gaulette à Chemin Grenier, des banderoles rappelaient que Ramlo Appadoo (MMSD), Percy Yip Tong (indépendant), Jean-Noel Sandian et Tony Evenor (EDP) étaient également de la course à la députation.
Reste que leur tâche ne s’annonce guère aisée face aux ténors. Rencontré à l’école de Bassin en cours de matinée, Dinesh Babajee (Alliance Lepep) affichait déjà la pleine confiance. « Avec Maya Hanoomanjee comme chef de file, nous avons obtenu un accueil chaleureux. C’est sûr que la population attend un changement et que nous nous acheminons vers un 3-0 ». Plusieurs heures plus tard, alors que les urnes étaient acheminées au centre de dépouillement de la SSS La Gaulette, il n’avait rien perdu de son optimisme. « Tout a été positif au cours de cette journée. La masse silencieuse s’est exprimée pour un changement ». Un optimisme reflété également dans les propos de Ezra Jhuboo (PTr/MMM) rencontré à l’école de Palma. « Beaucoup de motivation a été notée chez les électeurs de Palma et Cité Kennedy. La situation est en bonne voie ». À la tombée de la nuit, les abords de la SSS La Gaulette grouillaient de gens. À l’intérieur de cette institution, les urnes acheminées contenaient le destin de 37 candidats, dont rien que trois connaîtront leur jour de gloire cet après-midi.