Comme presque partout ailleurs, cette journée d’élections générales dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18), hier, aura été d’un calme plat. Sauf quelques petits accrochages sans gravité, surtout à la Sookun Gaya GS, où une virulente prise de bec dans la matinée entre Xavier-Luc Duval et ses anciens camarades de parti Norbert Froget et Maurice Allet a suscité un vif intérêt. De même, un affrontement entre activistes rouges-mauves et ceux de l’Alliance Lepep dans la cour de la même école a été vite maîtrisé par les policiers présents.
Quand les cloches ont retenti à 18 heures hier dans les dix centres de vote pour annoncer la fermeture des bureaux, 32 621 électeurs, sur un total de 44 357, soit 73,54 %, avaient accompli leur devoir civique. Les mêmes cloches avaient signifié le matin à 7 heures précises de début des joutes électorales 2014. La petite pluie fine qui tombait et annoncée par la météo n’a pas incité les lève-tôt à se diriger vers les centres de vote. C’est ainsi qu’à 9 heures seuls quelques centres de vote avaient dépassé le seuil des 10 % de votants.
Pourtant, presque la totalité des 46 candidats qui briguent les trois sièges à pourvoir au N° 18 étaient déjà sur le pied de guerre, armés de leur parapluie et faisant la tournée de leurs bases et des centres de vote.
C’était le cas de Roshni Mooneeram, le leader et l’unique candidate du parti Ensam, qui vers 9 heures était à l’école Baichoo Madhoo. Si elle disait sa satisfaction du bon déroulement des scrutin, elle déplorait la destruction de ses banderoles et oriflammes.
Peu après, c’est Nita Deerpalsing qui a fait son apparition à l’école Baichoo Madhoo. Au fil de la journée, on la rencontrera dans les divers centres de vote durant sa tournée de la circonscription.
Vers 9 h 15, ce sera au tour de la Returning Officer, Bibi Razia Jannoo Jaunbocus, qui est venue faire son tour d’inspection du bon déroulement du scrutin.
A l’école Sookun Gaya, Kugan Parapen, l’unique candidat de Rezistans ek Alternativ, était déjà sur place, marquant « une présence visible », explique-t-il. On verra également à cette école une scène des plus insolite : Xavier-Luc Duval accueillant seul les votants, alors que Nita Deerpalsing était flanquée de deux anciens bleus, Maurice Allet et Norbert Froget.
Durant cette journée l’école Sookun Gaya sera le théâtre de deux incidents entre activistes adverses (voir plus loin).
Dans toute la circonscription, c’est à patir de 10 h 30 que le mouvement des électeurs vers le centres s’est accéléré, pour atteindre 32,17 %. Il ira crescendo après le déjeuner pour culminer à 62,35 % à 16 h et finir à 73,54 % à la fermeture des bureaux de vote.
Cette tendance sera notée dans tous les centres de vote : Louis Nellan A, Remy Ollier, Emilienne Rochecouste, Sir Veerassamy Ringadoo, entre autres.
« Les habitants de Quatre-Bornes ont toujours fait montre de discipline et de calme durant les élections générales », commentera le maire, Danen Beemadoo.