Sur le coup de 18 h 00 hier, 68 % des 40 507 électeurs de Stanley/Rose-Hill avaient accompli leur devoir civique. Le taux le plus élevé de votants, soit 70 %, a été enregistré à Roches-Brunes GS tandis que le taux le plus faible a été celui du centre St Enfant Jésus RCA (65 %). Pourtant durant la matinée, le mouvement des électeurs semblait plus accentué à ce centre de vote. Dans l’ensemble, tout s’est déroulé dans le calme, à la satisfaction de tous — électeurs, candidats et officiels de la Commission électorale.
Le taux de participation à la Nuckchady GS, principal centre de vote avec 5 853 inscrits, a évolué lentement jusqu’à la mi-journée. Toutefois, à 18 h 00, plus de 68 % des électeurs à ce centre de vote situé à Trèfles avaient voté, soit, un taux légèrement supérieur au taux global de participation, hier, au N° 19. Ainsi, en fin de compte, le sentiment qui a prévalu durant la première partie de la journée à l’effet que les électeurs inscrits dans les centres de vote du centre-ville semblaient plus déterminés à accomplir leur devoir civique que ceux des quartiers périphériques ne semble pas s’être confirmé, à la clôture.
Le bon déroulement des élections dans cette circonscription est la principale satisfaction de tous ceux concernés. Quant au mouvement des candidats des principaux blocs, le leader du MMM était déjà dans sa circonscription à 9 h 00 en compagnie de sa fille Johanna. Même s’il n’a eu que quatre heures de sommeil, Paul Bérenger avait l’air très détendu. « Je suis debout depuis 4 h 45 » confie-t-il. Après un petit briefing au bureau régional avec ses deux colistiers, Stéphanie Anquetil et Deven Nagalingum, Paul Bérenger, toujours accompagné de sa fille, commence une première tournée à Plaisance et à Camp-Levieux. Il s’en va ensuite dans d’autres circonscriptions tandis que ses deux colistiers continuent leur tournée dans les autres bureaux de vote. Dans l’après-midi, il était présent entre autres à Roches-Brunes et à la croisée Panchoo/Guy Rozemont (Stanley) où il a été accueilli par des ovations et des pétards par un grand nombre de militants.
Comme pour les élections précédentes, il y avait plus d’effervescence aux abords des centres de votes se trouvant à la périphérie de la ville et l’ambiance contrastait avec les rues silencieuses du centre-ville. Sur le terrain hier, la présence visible des partisans rouges-mauves dominait celle de leurs adversaires. Ces derniers ne sont pas restés timides pour autant. Pendant toute la journée, Fazila Daureeawoo, soutenue par son époux Racheed, et Ramalingum Maistry faisaient chacun de leur côté la visite des centres de vote, avec la ferme conviction que leur équipe remporterait une victoire éclatante dans l’ensemble du pays. En revanche, Ivan Collendavelloo, la tête d’affiche de l’Alliance Lepep dans cette circonscription, a commencé sa tournée en deuxième partie de la journée. Presque à la même heure, les deux leaders de deux principales équipes se trouvaient au même endroit à Trèfles et ne se sont pas salués.
Les candidats des petits partis n’ont pas été oubliés par les électeurs qui s’arrêtaient pour leur dire bonjour. De l’avis de Devarajen Kanaksabee, du Front Socialiste, les abstentionnistes se trouvaient surtout parmi les jeunes. « Bann gran parti pa gagn letan analiz sa problem la », déplore-t-il.
La partie de cartes et de dominos que se disputaient en toute quiétude quelques personnes âgées dans leur club à côté d’un centre à Stanley illustre parfaitement cette paisible journée électorale dans cette circonscription.