Quelque 30 484 électeurs ont voté dans les 12 bureaux de vote de la circonscription, ce qui représente un taux de participation de 68,02%. Pour les observateurs et personnes actives sur le terrain, le taux de participation plutôt minime dans la première partie de la journée a constitué un point inquiétant. Plusieurs facteurs étaient mis en cause : le mauvais temps, l’indécision, l’indifférence ou simplement le fait que les électeurs ont profité du jour férié pour se reposer. Le challenge pour les candidats pour la journée d’hier aura donc été de convaincre les électeurs d’accomplir leur devoir civique.
La journée a commencé tout doucement à l’école Philippe Rivalland, qui est aussi le centre de dépouillement de la circonscription, où les 97 urnes de toutes les salles de vote devaient être acheminées après avoir été mises sous scellés puis regroupées pendant toute la nuit avant que le dépouillement ne commence ce matin. Déjà, vers 7h40, la candidate et fondatrice du Parti Justice Sociale Sheila Bunwaree avait accompli son devoir civique. À la sortie de la salle de vote, elle nous a annoncé son intention d’écrire un livre sur cette expérience électorale « pour que les Mauriciens sachent vraiment ce qui se passe dans une campagne ».
Les observateurs de la SADC ont fait le tour des salles au centre de vote de la Jules Koenig GS peu après 8 heures, tandis que les employés se montraient particulièrement prévenants avec les électeurs. Pendant ce temps, à Albion, les électeurs étaient plus motivés qu’ailleurs, beaucoup de personnes âgées ayant notamment tenu à se déplacer. Aux abords du centre de vote, l’ambiance était plutôt bon enfant chez les activistes des deux camps. Un peu plus loin, le candidat Yvor Tan Yan, de l’EDP, distribuait des fiches au nom de son parti.
À la SSS Beau-Bassin, vers 9h30, certains électeurs venus à pied cherchaient à pénétrer par l’entrée située à l’arrière de l’établissement, mais en vain, ce qui les aura obligés à faire un grand tour afin de trouver l’entrée principale, où commençaient à affluer de nombreux électeurs du quartier. Un policier a été posté par la suite à l’arrière pour réorienter les électeurs. Avec dix salles de vote, ce centre compte parmi les centres de votes les plus importants (4 360 inscrits) et affichait un taux de participation de 14,97% à 10h. L’ancien Président de la République Cassam Uteem est arrivé en voisin avec son épouse vers 10h05 pour accomplir son devoir électoral. Ce même centre de vote était particulièrement calme après 16h alors qu’un taux de participation de 55% s’y affichait.
Avant la pause déjeuner, le mouvement était plutôt lent dans les centres de votes de la circonscription. Les agents et candidats sont restés optimistes à l’idée que, durant l’après-midi, davantage de personnes se mobiliseraient. En début d’après-midi, au centre de vote de la Vele Govinden GS comme à celui de l’André Glover GS, le Senior Presiding Officer devait constater le faible nombre de votants. Ce dernier nous déclarait alors que la journée était « trop calme », ajoutant que, depuis 1983, il n’avait jamais vu un taux de 41% à 14h. Même constat effectué par les différents acteurs de ce scrutin.