Ce sont les candidats de l’alliance PTr/MMM, soit Shakeel Mohamed et Adil Ameer Meea, qui sont arrivés en tête au No 3, où on a dénombré 16 249 votants, soit 70,31% des 23 112 électeurs inscrits. Anwar Husnoo, de l’Alliance Lepep, est le troisième élu de la circonscription. La fête était finalement dans le camp de l’Alliance Lepep qui, en dépit du fait qu’elle n’ait eu qu’un élu, célébrait sa victoire au niveau national.
Le No 3 était la seule région de la capitale où un candidat de l’alliance rouge-mauve était assuré de sortir en tête de liste. Le constat était flagrant après le dépouillement des 4 000 premiers bulletins au centre de Villiers René vers 13h hier avec un écart d’environ 300 voix de Shakeel Mohamed et Adil Ameer Meea sur Anwar Husnoo. Salim Abbas Mamode, de l’Alliance Lepep, était arrivé 4e, soit devant Aslam Adam Hossenaly. Ce dernier devait toutefois prendre l’ascendant sur ses adversaires après le dépouillement de 8 000 bulletins. Cehl Meeah, leader du FSM, qui a brillé par son absence, était 7e et a conservé son rang jusqu’à la fin.
Si les deux premières places étaient assurées au PTr/MMM, en revanche, ce n’est que vers 16h qu’on a pu avoir une indication sur celui qui compléterait le podium. La foule avait déjà commencé à s’amasser dans l’arrière-cour du centre de dépouillement et le nombre de drapeaux orange-blanc-bleu augmentait au fil des minutes. Après plus de deux heures d’attente, ponctuées par des pétarades, le Returning Officer Shah Nawaz Namdarkhan annonçait officiellement les résultats. Tous les candidats ont été applaudis, même ceux des adversaires, et il n’y a pas eu de heurts. Raouf Gulbul a pris la parole en premier, suivi par Salim Abbas Mamode et Anwar Husnoo. C’est en liesse que les trois candidats de l’Alliance Lepep ont été portés par leurs partisans hors de l’enceinte du centre.