Quelques incidents entre agents survenus dans l’après-midi ont marqué une journée calme dont la première partie s’est passée sous la pluie à Quartier-Militaire/Moka. Dans la circonscription N° 8, 80,14 % des électeurs ont voté hier, soit 35 515 sur un total de 44 314 inscrits. Comparativement, en 2010, le taux de participation aux élections avait atteint 82,63 %.
Les principaux incidents notés concernent des échauffourées entre agents des deux principaux blocs à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote. Un échange de coups a été enregistré aux alentours de 15 heures du côté de Quartier-Militaire. Vers 17 heures le calme qui régnait dans la cour de l’École de St-Pierre a été brièvement interrompu quand deux sympathisants adverses ont failli en venir aux mains. La police est alors intervenue promptement pour séparer les deux jeunes hommes et les choses se sont poursuivies normalement dans cette école qui compte 6 365 votants, soit le plus grand nombre dans la région. Quelques minutes auparavant les officiers de la commission électorale et les observateurs de la SADC avaient écouté les griefs d’un homme en colère du fait qu’une autre personne avait voté à la place de sa fille (voir hors texte).
Au N° 8 où Pravind Jugnauth et Ashock Jugnauth s’affrontent en duel pour la troisième fois après les partielles de 2009 et les élections générales de 2010, les choses ont commencé très lentement mercredi. À 10 heures, 14,75 % des électeurs s’étaient présentés dans les 20 Polling Stations de la circonscription où l’ambiance restait encore morose. Si les gens avaient décidé de ne pas sortir particulièrement tôt pour aller voter, la pluie s’est aussi mise de la partie. De grosses averses ont arrosé plusieurs villages concernés rendant la visibilité pour les chauffeurs difficile tandis que l’eau s’accumulait dans les rues.
Dans l’après-midi, si de gros nuages flottaient encore dans le ciel, le temps s’est graduellement amélioré. Ce qui a été l’occasion pour les retardataires de se hâter vers les centres de vote. À ce moment, plusieurs d’entre eux ont fait le déplacement en famille ou en petits groupes. Il a alors fallu patienter devant les salles de vote qui étaient presque désertes le matin.
Dans la rue, ce sont surtout les bases des deux principales alliances qui ont assuré une certaine ambiance. Les agents des deux blocs ont souvent été vus côte à côte durant la journée. Certains avaient choisi de veiller dans le calme, d’autres s’étaient munis de haut-parleurs pour mieux se faire remarquer. Dans quelques régions cela a abouti en un véritable capharnaüm. En dehors de ça, peu d’activités a été noté dans le N° 8.
Après la fermeture des bureaux de vote, ce sont les sympathisants des deux alliances qui sont descendus dans les rues pour crier victoire. Devant la St-Pierre RCA les petites tensions du début se sont vite calmées pendant que les sympathisants attendaient la fin des procédures dans le centre de vote. C’est finalement un petit convoi de voiture qui est parti de là pour accompagner le camion transportant les urnes jusqu’à la Quartier Militaire State Secondary School.
Au total 102 boîtes provenant de villages tels l’Espérance, Camp Thorel, Vuillemin, Verdun, Valetta, Dagotière, L’avenir, La Laura, Moka, Côte-d’Or, entre autres, ont été acheminés vers Quartier-Militaire où aura lieu le décompte des voix aujourd’hui. Les dernières boîtes sont arrivées dans le Counting Centre à 21 h 30 où attendaient les trois candidats de l’alliance PTr/MMM : Pratibha Bholah, Ashock Jugnauth et Sanjeeven Permal, et ceux de l’Alliance Lepep : Leela Devi Dookun-Luchoomun, Pravind Jugnauth et Yogida Sawminaden. Pour rappel, lors des deux précédentes élections au N° 8 Pravind Jugnauth avait pris le dessus sur Ashock Jugnauth avec le soutien du PTr.