À la fermeture des urnes hier à 18 heures, la circonscription N° 9, couvrant Flacq/Bon-Accueil, affichait un meilleur taux de participation qu’en 2010 avec 79% contre 77,50%. Cette longue journée de vote dans la partie Est de l’île, entachée par une série d’incidents mineurs, a vacillé entre le calme plat dans certaines régions et une folle ambiance dans d’autres. La mobilisation dans les camps des deux principaux blocs était toujours de mise jusqu’à tard hier soir pour accompagner les “ballot boxes” dans le centre de dépouillement du Bon Accueil State College.
La journée d’hier a démarré très tôt avec le début du traditionnel exercice de rabattage par les agents et activistes de l’Alliance Lepep et celle du PTr/MMM à travers la région de Flacq/Bon-Accueil. À 8 heures, la circonscription N° 9 devait atteindre un taux de participation de 4,93%, avec 2 700 électeurs se rendant aux urnes, avant que le taux n’atteigne les 30,66% sur le coup de midi, avec un nombre de 16 776 électeurs ayant accompli leur devoir civique. Le vrai coup d’accélérateur pour diriger les électeurs vers les différents centres de vote sera finalement donné dans le courant de l’après-midi. Pour preuve, le taux devait toucher la barre de 65,53% à 16h avant d’afficher les 79% à l’heure de la fermeture.
Entre-temps, depuis tôt le matin, les candidats de l’alliance PTr/MMM et ceux de l’Alliance Lepep se sont engagés dans une véritable tournée de la circonscription en vue de visiter les centres de votes et les “stands” portant leurs couleurs. Les candidats du PTr/MMM – Anil Bachoo, Dhiraj Khamajeet et Viren Ramchurn – ont ainsi tenu à montrer leur présence dans chaque recoin de cette vaste circonscription, que ce soit au niveau de la géographie ou encore du nombre d’électeurs, en vue de galvaniser leurs troupes. De leurs côtés, les candidats de l’Alliance Lepep – Raj Dayal, Raj Rampertab et Pradeep Roopun – ont, eux, choisi de se rendre à des endroits stratégiques pour veiller au bon déroulement de cette journée de scrutin.
Force est de constater cependant que ce jour de vote au N° 9 s’est déroulé tantôt dans le calme plat, tantôt dans une folle ambiance. Si à Lallmatie et Bon-Accueil, entre autres, l’ambiance était des plus survoltées, certains mettant la musique à fond dans les coins de rue, la situation n’était pas la même dans d’autres régions, comme à Centre-de-Flacq, où la mobilisation aux abords des centres de votes était des plus timides. Il faut dire aussi que, par moments, la pluie s’abattant dans l’Est hier a joué au trouble-fête et a grandement perturbé les activités des agents sur le terrain.
Par ailleurs, en début de soirée d’hier, soit après la fermeture des urnes, les responsables de la police, dont le Divisional Commander de l’Eastern Division, l’assistant commissaire de police Devanand Reekoye, a donné des directives pour renforcer la sécurité aux abords du centre de dépouillement du Bon Accueil State College. Les “ballots boxes” des 19 centres de votes convergeant vers ce site et les partisans des deux blocs s’étant réunis en grand nombre devant l’entrée, il s’avérait en effet primordial de prendre les précautions nécessaires. Les officiers de police, avec le soutien de la Special Support Unit, devaient ainsi prendre les dispositions pour mettre une distance entre les partisans des deux alliances en vue d’éviter toute confrontation lors de l’étape cruciale de transferts des boîtes contenant les votes des électeurs. Entre-temps, à l’intérieur du Bon Accueil State College, les éléments de la Special Mobile Force, armés jusqu’aux dents, assuraient la surveillance….