Nadine Jeanneton, professeur d’art au collège St Joseph, mettra le cap prochainement sur New York où elle participera à une exposition de peinture organisée au siège de l’ONU. Elle en sera à sa deuxième participation, après avoir exposé en 2007. Rencontre.
Pour la deuxième fois en cinq ans, Nadine Jeanneton côtoiera plusieurs peintres internationaux. Lors d’une exposition qui a comme thème Go Green et qui se tiendra au siège de l’ONU à New York du 13 au 17 août, elle présentera dix tableaux représentant la femme sous différents angles et déclinant les quatre éléments. “Je suis heureuse d’y exposer de nouveau. C’est prestigieux. C’est l’accomplissement de beaucoup d’années de travail”, confie-t-elle.
À moins d’une semaine de son départ, elle termine un dernier tableau qui fera partie des dix oeuvres qu’elle va exposer. Mordue de mix media, elle travaille sur ces tableaux depuis un mois avant même l’invitation à exposer au siège de l’ONU. “J’avais déjà commencé à travailler sur ces tableaux. On m’a contacté pour me parler d’une exposition qui allait avoir lieu dans le cadre de la réouverture du centre de l’ONU après sa rénovation. Le thème de l’exposition cadrait parfaitement avec les tableaux que je venais de commencer. Je me suis donc inscrite.”
Accueil.
Habituée des expositions, Nadine Jeanneton a souvent rendu visibles ses oeuvres, notamment au Salon d’été de la National Arts Gallery. Lors d’une exposition qu’elle tenait à l’Alliance Française de Maurice en 2007, elle fait une rencontre qui va lui ouvrir une porte. Une représentante de l’ONU, de passage dans l’île, l’invite à proposer sa candidature pour une exposition qui devait se tenir un peu plus tard dans l’année au siège de l’organisation à New York. “Mon exposition comprenait 30 tableaux représentant les paysages de Maurice. Sous les conseils de la représentante de l’ONU que j’avais rencontrée, j’ai envoyé quelques photos de ces tableaux et j’ai été choisie.”
La prof d’art garde un très bon souvenir de son passage à New York en 2007 et de l’accueil du personnel de l’ONU. Elle a beaucoup apprécié le respect des gens vis-à-vis des artistes. “Ce fut une excellente expérience. J’ai rencontré de très bons artistes, avec qui j’ai gardé contact. J’ai pu me rendre compte de la place importante qu’occupe l’art à New York. L’accueil a été tout simplement formidable.”