Fruit d’un partenariat entre la société mauricienne, Bramcom Holding, propriétaire de Courts Mauritius, et de l’entreprise familiale kenyane, Victoria Furnitures, le premier showroom de Victoria Courts a été inauguré récemment à Nairobi, donnant la possibilité à la population de cet important centre d’affaires d’Afrique de l’Est d’accéder à toute une panoplie de produits électroménagers et d’ameublement dont ceux de Gautier, célèbre fabricant français de mobiliers de luxe.
Couvrant une superficie d’environ 40 000 pieds carrés, le nouveau showroom a nécessité des investissements de l’ordre de 2 millions de dollars, partagés équitablement entre les deux promoteurs qui ont déjà acquis une longue expérience dans la commercialisation de différents produits d’ameublement. Courts Mauritius est opérationnelle depuis 1985 et a ouvert un total de 34 magasins à Maurice, à Rodrigues et à Madagascar, alors que Victoria Furnitures a été fondée en 1969 et a, à son actif, deux unités de fabrication de meubles et deux magasins à Nairobi. « Ce sont deux promoteurs qui partagent les mêmes valeurs et qui ont la même vision », dira David Isaacs, chief executive officer de Bramcom Holding, dans son allocution d’ouverture.
Victoria Courts envisage d’ouvrir d’autres magasins au Kenya d’ici l’année prochaine mais veut aussi étendre ses ailes à d’autres marchés africains. La direction de Bramcom Holding a annoncé l’ouverture d’un nouveau showroom à Kampala début 2013 toujours en partenariat avec Victoria Furnitures. « Les possibilités d’ouverture sur l’Afrique sont énormes », a indiqué David Isaacs.
Bramcom Holding a déjà décidé d’aménager un centre de distribution de produits divers (véhicules, outillages agricoles, produits pharmaceutiques, entre autres, à Nairobi avec des visées de pénétration dans d’autres marchés de la région.
Bramcom Holding compte s’appuyer sur l’expérience des affaires en Afrique du groupe British American Investment dont elle fait partie. « Nous travaillons comme des pionniers en Afrique et nous comptons y déveloper nos opérations », a déclaré Dawood Rawat, président de Seaton, la société contrôlant le groupe BAI.