Dans son école à Floréal, Nalini Aubeeluck propose désormais des cours de danse Bollywood comme mode d’expression et de fitness. Pour mieux aider les membres de son école à développer leurs personnalités, des cours de théâtre animés par Rowin Naraidoo sont également offerts.
Pour beaucoup de personnes, Bollywood se résume à films et musiques orientaux, sans oublier des danses très rythmées. C’est à peu près la définition que Nalini Aubeeluck donne à ce style. Mais cela va plus loin. “Tout comme la zumba consiste à danser sur des rythmes latinos, j’utilise ceux de Bollywood pour le fitness. C’est un style très demandé; les Mauriciens adorent ce type de danse.”
Dans son studio situé à Floréal, elle propose un cours de Bollywood pour les adultes et pour les enfants. “Ce cours de Bollywood fitness permet de se dépenser autant qu’à la gym. Cela demande beaucoup d’efforts physiques car ce genre de danse est très vivant. Les danseurs sont obligés de faire preuve d’expressivité.”
Le Nalini Aubeeluck Talent Studio accueille des amateurs de danse de tous styles et de tous âges. La directrice tient à souligner que les hommes sont beaucoup plus timides; c’est pourquoi elle les encourage à ne pas avoir peur de se lancer.
Cours.
Sound system, équipement sophistiqué, lumières… On se croirait dans une discothèque. “Le cadre est beaucoup plus sain que dans une discothèque”, précise Nalini Aubeeluck, le sourire aux lèvres. Chaque cours dure une heure, incluant quinze minutes de warm-up et de warm-down.
La directrice accorde un soin particulier à la future génération. “Je permets aux enfants de se dépenser afin de mieux aiguiser leur créativité.” Les femmes au foyer ne sont pas mises à l’écart. Celles qui souhaitent garder la forme peuvent s’inscrire pour des cours de fitness dance dispensés le matin. Si vous souhaitez bouger sur des rythmes latinos, un cours de zumba sera bientôt proposé par la professionnelle Suzy Appavoo.
“Nous avons également reçu une forte demande pour des cours de danse moderne (western)”, souligne Nalini Aubeeluck. C’est Jerry Nayna qui animera ce cours, les jeudis, de 18h30 à 19h30.
Théâtre.
Le studio innove en introduisant des cours de théâtre, avec la collaboration de Rowin Naraidoo. Trois catégories sont prévues : enfants, adolescents et adultes. “Pour les enfants, Rowin se concentrera sur le mime et les aidera à se servir de leur imagination pour trouver une certaine aisance. Les adolescents auront droit à un cours plus poussé. À côté des textes et des poèmes à réciter, ils apprendront à se servir de leur voix et de leur corps pour mieux jouer. Rowin utilisera une approche différente avec les adultes. Le but de l’atelier sera de leur permettre de faire face à la société, de retourner aux sources et de se redécouvrir”, souligne notre interlocutrice.
Le metteur en scène Rowin Naraidoo introduira également ce qu’il appelle théâtre/thérapie. “Cela consiste à faire parler son corps, ses émotions, se libérer, et apprendre à avoir confiance en soi”, ajoute Nalini Aubeeluck.
Thérapie.
Ce nouveau concept théâtral s’étalera sur douze semaines très intenses, et aura pour but d’éliminer les contradictions de la vie. “Le théâtre vient à temps nommé dans une société malade”, précise Rowin Naraidoo. La thérapie théâtrale est recommandée aux personnes qui n’ont pas confiance en elles et est également destinée à celles qui sont déprimées. Elles auront l’occasion de recouvrer la santé à travers une introspection de leurs émotions. Les deux collaborateurs tiennent à préciser que pour ce groupe, il n’y aura pas de production finale. “Nous ne voulons pas exposer ces gens à un jugement, en créant une pièce finale, comme nous le ferons avec le groupe des enfants.” Pour ces derniers, quelque chose de magique est prévu, avec des marionnettes et un superbe décor.
Les cours débuteront ce samedi avec Nalini Aubeeluck, Jerry Nayna et Rowin Naraidoo. L’objectif de leur collaboration est de pouvoir accompagner la relève. “Il y a beaucoup de talents à Maurice, mais ils ont besoin d’être encadrés par des professionnels”, confie Nalini Aubeeluck. Comme le confie le dramaturge Rowin Naraidoo, ces énergies différentes ne peuvent qu’apporter des idées novatrices dans le milieu artistique…