Le délégué de la Fédération internationale de natation (FINA), le Nigérian Chief Olatokunbo Thomas, devait arriver à Maurice cet après-midi. Il a pour mission principale de superviser l’assemblée générale élective de la Fédération mauricienne de natation (FMN), prévue ce vendredi.
Avant l’échéance de vendredi, Chief Olatokunbo Thomas, homme de loi de profession et aussi chairman de la commission légale de la FINA, aura des rencontres avec le Comité olympique mauricien (COM), le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et avec Doreen Tiborcz, considérée toujours comme la présidente du comité intérimaire de la FMN.
Toutefois, vu le bras de fer engagé par le MJS avec la FINA, le délégué de la FINA devrait gérer pas mal de choses. Selon nos informations, Chief Olatokunbo Thomas aura sa première visite officielle demain à 10h30 avec le COM. Il rencontrera par la suite le MJS à 14h30. Il nous revient qu’il rencontrera Doreen Tiborcz, accompagné de son homme de loi, jeudi.
Depuis septembre dernier, un comité intérimaire, jugé « illégal », a été institué pour gérer les affaires courantes de la FMN suite à la démission de quatre membres. Le COM était monté au créneau pour dénoncer les procédures « inappropriées » pour la mise en place du comité intérimaire. Son président, Philippe Hao Thyn Voon, avait dans un premier temps demandé au MJS de revoir ce comité, sans succès. Le COM avait alors alerté les instances internationales (CANA et FINA) pour les mettre au courant de la situation.
Philippe Hao Thyn Voon avait jugé nécessaire que la FMN convoque au préalable une AG spéciale pour décider de la marche à suivre. C’est l’AG, avait-il soutenu, qui est l’instance suprême d’une fédération et c’est elle qui devait prendre les décisions qui s’imposaient pour le bon fonctionnement de la discipline.
Pendant ce temps, le MJS ne voulait entendre de cette oreille et a poursuivi son action en dépit des menaces de suspension de la FINA. Celle-ci avait d’ailleurs demandé au MJS de dissoudre le comité intérimaire qu’il considérait illégal dans la mesure où les procédures n’avaient pas été respectées. Le président du COM avait parlé d’ingérence du MJS dans les affaires de la FMN.
La FINA a soutenu que le comité intérimaire devrait être géré par les membres non-démissionnaires de la FMN et présidé par Doreen Tiborcz. La FINA avait aussi demandé au MJS de retourner les dossiers et les clefs obtenus lors du handing over du 3 octobre à Doreen Tiborcz afin que celle-ci puisse assurer la continuité. Là encore, le MJS a ignoré les recommandations de la FINA.
Sur le plan sportif, les nageurs ont été sevrés de compétitions depuis septembre. Maurice n’a pas été représentée aux championnats d’Afrique juniors en décembre dernier au Nigeria. Seule consolation, Darren Chan Chin Wah et Élodie Poo Cheong ont participé au Meeting de l’océan Indien à La Réunion fin décembre, où avaient été invités les médaillés d’or des 8es Jeux des îles de l’océan Indien des Seychelles. Le MJS avait assuré le billet d’avion des deux nageurs alors que le comité organisateur le reste.
C’est dans ce contexte que le délégué de la FINA devra trouver un consensus afin que la natation mauricienne puisse prendre un nouveau départ et retrouver la sérénité.