Doreen Tiborcz (CNP), présidente de la Fédération mauricienne de natation (FMN) reconnue la Fina, membre de la Cana, et Suren Seebaluck (LDQB) ne se porteront pas candidats en marge de l’assemblée générale élective de la FMN prévue ce samedi à siège du Mauritius Sports Council (MSC).
La présidente de la FMN a pris tout le monde à contre-pied, hier lors de la rencontre de l’Election Panel, présidé par Mahen Purbhoo, lorsqu’elle a annoncé le retrait de sa candidature pour les élections de ce samedi. Avec son retrait et celui de Suren Seebaluck, il ne reste de ce que fait que treize candidats officiels pour les onze places pour la mise en place d’un nouveau comité directeur.
« Je pense que j’ai atteint mon but au sein de la fédération. D’ailleurs, celle-ci est restée autonome jusqu’au bout. Et nous avons résisté avec raison pour éviter de nous imposer un comité intérimaire illégal », a fait ressortir Doreen Tiborcz ce matin au Mauricien.
Son retrait change quelque peu la donne pour le nouveau comité directeur. Selon des rumeurs, certains membres élus à l’issue des élections régionales du 2 mars dernier voulaient avoir Doreen Tiborcz, pour son expérience et ses relations au niveau africain et mondial, dans le prochain comité directeur mais sans lui attribuer un poste. Tiborcz reste toutefois parmi les quinze membres élus à siéger au sein de l’assemblée générale de la FMN.
Entre-temps, les tractations vont bon train en ce qui concerne l’élection des onze membres et par ricochet la constitution du prochain comité directeur. Selon nos informations, tout porte à croire que le candidat port-louisien Harold Lai (CNSPL) serait parmi les favoris pour succéder à Doreen Tiborcz à la présidence de la FMN. Le poste de secrétaire pourrait être disputé entre Medgée St Louis (CSSC) et Dominique Seeyave (Camo).