«Tout ce qui a été décidé et annoncé jeudi par le ministre et moi-même lors du point de presse après notre rencontre reste inchangé. Le seul problème reste la présidence de ce comité. La présidence de l’Elections Panel sera assurée par moi-même, mais durant mon absence, il faudra trouver une personne pour me remplacer. Pour assurer la transparence dans l’exercice menant à l’organisation des élections, en consultation avec la FINA, il a été décidé de mettre une personne indépendante. Je laisse le soin au ministère des Sports de trouver cette personne», ces mots sont ceux de Ben Ekumbo vers 15h45 devant le bureau du nouveau PS du ministère de la Jeunesse et des Sports, Dev Phokeer. Ceci  après une réunion de quelque 40 minutes avec ce dernier pour trouver une solution devant le deadlock intervenu vers 14h, toujours vendredi, lorsqu’un courrier de la FINA adressé à Doreen Tiborcz avec copie à Philippe Hao Thyn Voon.
En effet, dans cette lettre signée par Cornel Marculescu au titre de Executive Director de la FINA, cette organisation n’a aucun problème pour la mise en place d’un comité pour organiser des nouvelles élections au sein de la Fédération mauricienne de Natation. Par contre, la FINA, selon Marculescu,  ne veut pas que par un «bilateral agreement», soit établi un «caretaker committee to run the affairs of the FMN.» A la place, la FINA a proposé que ce comité — qui est composé des représentants de «all parties» — soit connu comme un «Elections Panel conducted by a FINA Representative» Et ce panel soit «only responsible»  de l’organisation des élections de la FMN «which comply with all the formal procedures requested by the FMN Constitution, as well as the laws of Mauritius»
Blanc bonnet , bonnet blanc
Autrement dit blanc Bonnet , bonnet blanc, puisque le comité intérimaire qui devait être mis sur pied  jeudi après la réunion d’abord avec les 13 des 15 clubs affiliés à la FMN puis avec les officiers du MJS avec pour but de décider les dates des deux exercices électoraux et d’organiser les élections dans un délai de 45 jours. «What’s in a name» comme dirait l’Anglais, mais il semblerait que la FINA aime aussi jouer sur les mots. Ce qui n’a pas manqué d’agacer le secrétaire général de la Confédération Africaine de Natation qui a eu à revenir dans les locaux du MJS vendredi après la lettre de la FINA.
«Ekumbo for President»
Si le principe de la mise en place d’un Elections Panel a été accepté par tous, par contre, la FINA ne voulait pas, pour la transparence, que ce soit le nouveau PS du MJS, Dev Phokeer, qui occupe cette position. «FINA wants to ensure the independency of the Election Panel and therefore requests that Mr Ben Ekumbo, FINA Bureau Member and CANA General Secretary, assumes this position», écrit Cornel Marculescu. Dans «Alice aux pays des merveilles», certainement cette proposition aurait, sans aucun doute, réjoui tout le monde à commencer par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo.
Mais la cruelle vérité veut que Ben Ekumbo devait prendre un avion très tôt hier matin pour le Kenya, via l’Afrique du Sud et qu’il n’était pas question pour lui de s’installer pendant 45 jours à Maurice. «You konw I’m a busy man and I have no time to waste here», lâchait le Kenya. Du coup, il a pris le ballon pour le passer entre les pieds de Devanand Ritoo. Ce dernier qui croyait être définitivement sur le banc de touche dans cette histoire après sa réunion marathon (2h30) de jeudi, se voit d’un coup être rappelé sur le terrain de jeu en position à la fois d’attaquant et de gardien de buts. Et les buts, le ministre Ritoo en a encaissé depuis vendredi en fin d’après-midi.
Purbhoo après un exercice laborieux
La délivrance est arrivée hier aux alentours de 20h31 lorsqu’un SMS du service de presse de Devanand Ritoo annonçait la nomination de Mahen Purbhoo comme les yeux et les oreilles de Ben Ekumbo lors des réunions de l’Elections Panel. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’exercice a été laborieux et que la délivrance est venue aux forceps pour le ministre Ritoo. Car faut croire que le dossier FMN est «un poêlon chaud», voire toxique, et pour des raisons que nous croyons savoir, certaines personnes ne veulent pas s’y associer. C’est le cas de dire pour  Harold Munso, ex haut-gradé de la police et ex-secrétaire administratif du COM qui a fait un refus niet, sans un temps de réflexion et ce dès vendredi.
C’est aussi le cas de Daniel Capiron qui a montré un intérêt au départ et dont son nom fut même communiqué à Ben Ekumbo dans la soirée de vendredi et qui avait aussi donné son feu vert. Coup de théâtre en début de journée de vendredi, Daniel Capiron surtout connu pour son olympien et son goût pour le travail bien fait refuse l’offre de présider l’Elections Panel après consultation dans son entourage. Mahen Purbhoo, ex-fonctionnaire au MJS et qui a travaillé sur divers projets avec le COM et la MFA, a été la dernière carte abattue par le ministre Ritoo. Si l’ex Senior Sports Officer a donné très vite son accord, il a fallu néanmoins que l’assentiment du comité olympique soit obtenu. Il nous revient que ce nom a été discuté avec le secrétaire général, Vivian Gungaram qui aurait pris un engagement formel au nom du comité olympique.
Mais ce n’est pas pour autant que Devanand Ritoo doit dormir sur les lauriers, car le choix de Mahen Purbhoo a été fait alors que Ben Ekumbo était dans l’avion pour le Kenya. Un « coup » de la part de l’ex-présidente illégale de la FMN— désormais inexistante avec la mise en place de l’Elections panel — n’est pas à écarter. Le projet de remettre la FMN sur les rails a failli  capoter en raison des informations sans doute «inappropriées» qui  ont failli mettre à mal la médiation de Ben Ekumbo à Maurice. Pour preuve, c’est bien Doreen Tiborcz qui a écrit à la FINA dans le dos du secrétaire général de la CANA, puisque c’est à elle qu’écrit Cornel Marculescu avec pour mention «we are writing with regard your recent correspondances.» Si c’est pas elle qui a écrit la FINA en premier, on se demande bien qui aurait pu le faire. A noter qu’avec l’assemblée élective  du COM prévue pour le 14 mars, la natation n’aura pas de représentant.