C’est pour le moins une bonne nouvelle pour la natation et pour l’histoire du sport mauricien. Doreen Tiborcz, vice-présidente de la Fédération mauricienne de natation (FMN), a été nommée présidente du Masters Committee de la Fédération internationale de natation (FINA). Harold Lai, président de la FMN, se retrouve lui parmi les cinq membres du Facilities Committee. L’instance internationale a confirmé ses nouvelles nominations au début de la semaine.
Alors qu’elle était candidate pour une place au sein de l’exécutif de la FINA, après sa nomination au sein de la CANA, Doreen Tiborcz a eu à se retirer pour faire de la place à un Égyptien, lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée en amont des Championnats du Monde, à Budapest. Ce n’était que partie remise puisque l’ex-présidente de la FMN, qui occupe aujourd’hui le poste de vice-présidente, a été nommée présidente du Masters Committee de la FINA.
Sa liste de responsabilités s’allonge dès lors. En effet, le Masters Committee doit, entre autres, veiller à l’organisation d’un Championnat du monde de Masters dans toutes les disciplines aquatiques et reconnues par la FINA, et ce, dans la foulée des Championnats du monde. « C’est un très gros challenge pour moi », a confié Doreen Tibrocz à Week-End. « Cette nomination me réjouit et j’espère qu’elle rejaillira sur toute la natation mauricienne. Les Championnats du monde de Masters réunissent 9 000 participants. À chaque fois que des responsabilités m’ont été confiées à Maurice en Afrique ou comme aujourd’hui sur le plan mondial, j’ai toujours assumé ».
Un comité de 20 membres
Au sein de la FINA, le Masters Committee a toute son importance du fait que les « Masters » sont considérés comme une catégorie au même titre que les autres, ayant leurs propres compétitions qui sont particulièrement développées en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Par contre, s’agissant de l’Afrique, jamais une compétition africaine de Masters n’a pu être organisée. Ce devrait être à ce niveau que Doreen Tiborcz sera appelée à jouer un rôle déterminant pour enfin lancer cette catégorie sur le continent noir. Même s’il faut reconnaître que la natation est une discipline nouvelle dans bien des pays d’Afrique.
Doreen Tiborcz se retrouve à la tête d’un comité de 20 membres et dispose d’un vice-président (Mel Goldstein) et d’un secrétaire général (Ed Evelly). On retrouve aussi au sein de ce comité d’autres Africains : Mohamed Diop du Sénégal, en tant que Bureau Laison, et Joaquim Pestena d’Angola. « Je viens de recevoir la confirmation de ces nominations et je ne sais pas encore de l’ampleur de la tâche qui m’attend. Mais au sein de la FINA, nous sommes bien entourés et surtout j’aurais le soutien de mon comité au sein de la CANA. Je remercie ceux qui m’ont fait confiance, surtout Sam Ramsamy », souligne encore Doreen Tiborcz.
Harold Lai se dit lui aussi enchanté de cette nomination au sein du Facilities Committee de la FINA. Il aura ainsi comme responsabilité de s’assurer que les infrastructures aquatiques construites dans le monde pour accueillir les compétitions internationales sont aux normes de la FINA. « Je suis heureux de cette nomination pas uniquement pour moi, mais pour la fédération et le pays. J’espère que cette position peut m’aider à développer davantage la natation mauricienne », a déclaré le président de la FMN, joint hier matin par téléphone.