Célia Glover (CNQB) au 50 m nage libre (29″94) et au 800 m nage libre (10’18″80), Alicia Kok Shun (CAMO) au 100 m brasse (1’22″07), d’Inès Gébert (CNQB) au 50 m nage libre (30″31) et Ryano Fortune au 100 m dos (1’02″52) ont amélioré des records nationaux d’âge lors des championnats d’hiver disputés le week-end dernier à la piscine Serge-Alfred, soulignée par la participation massive de nageurs de l’île soeur (40), issus de la sélection régionale réunionnaise et de quatre clubs du pays.
« Nous avons pu à travers cette compétition davantage nous situer au niveau des catégories d’âge de 15 à 16 ans en vue des JIOI 2019. Il n’y a pas eu de grosses surprises au niveau des performances locales. Je pense que les nageurs sont toujours fatigués après la compétition de la CANA Zone 4. Nous mettons en place une feuille de route que nous soumettrons d’ici à la fin du mois au MJS comme toutes les autres fédérations afin d’avoir les ressources nécessaires pour faire progresser d’avantage la natation mauricienne avant les JIOI », fait ressortir Harold Lai, président de la FMN.
Si pour les Mauriciens cette rencontre intègre déja le cadre d’une préparation en vue des prochains Jeux des îles de l’océan Indien dans trois ans, les nageurs de l’île soeur avaient placé ce rendez-vous comme une rencontre amicale pour mieux se familiariser. Le SMAC, La Possession, le CNPO et La Jeanne Natation étaient les quatre clubs présents aux côtés de la sélection réunionnaise. Celle-ci s’est imposée lors des trois jours de compétitions, principalement chez les filles, avec la nageuse Emma Morel, dominatrice de la majorité des finales A.
« Nous sommes venus à Maurice dans le but de récompenser nos meilleurs nageurs et pour encourager un travail de compétition. Il y a plusieurs bons éléments mauriciens que nous connaissions déjà et nous en avons vu émerger d’autres, ils ont progressé. Nous voulons perdurer cette dynamique dans l’océan Indien et progresser mutuellement dans l’adversité », soutient le Réunionnais Frank Schott, multiple médaillé d’or aux JIOI, aujourd’hui entraîneur du groupe.