C’est cet après-midi que se tient la cérémonie d’ouverture des 14es championnats d’Afrique de natation, à la piscine Serge Alfred à Beau-Bassin. Ces championnats qui regroupent des nageurs venant de 13 pays serviront de baromètre pour la sélection mauricienne. Ils se tiendront jusqu’à ce samedi 23.
La première journée fait la part belle aux courses de demi-fond et les relais. D’une part, le coup d’envoi du 800 m pour les U14 et U15 le matin et, d’autre part, dès 14 heures, les épreuves du 50 m brasse. Une épreuve qui a vu les nageurs des catégories 12 ans et moins, 13-14 ans, 15-16 ans et plus s’affronter pour une médaille.
Également au programme de cette journée inaugurale, les épreuves du 100 m dos, avec la participation d’éléments de 12 à 17 ans et plus. Mais l’épreuve qui devait polariser l’attention était bien entendu celle du relais. Un 4x20m 4 nages pour les 14 ans et moins, mais aussi pour ceux âgés de 15 ans et plus.
La sélection mauricienne, forte de ses 28 éléments, dont 12 filles, doit trouver les arguments pour contrer l’adversité. Forcément, le chef de file de la natation mauricienne, Bradley Vincent, est l’élément à surveiller, lui qui veut valider son ticket pour les JO de Rio en août.
Au niveau des pays participants, on retrouve l’Angola, le Mozambique, la Namibie, le Malawi, les Seychelles, l’Afrique du Sud, la Zambie, le Zimbabwe, la Tanzanie, le Botswana et Maurice, de la zone 4. Deux pays de la zone 3, le Kenya et l’Ouganda, ont aussi fait le déplacement. Par contre, au niveau des absents de la zone 4, Madagascar et les Comores.