Au cours des championnats d’été de natation qui se sont achevés dimanche dernier à la piscine Pavillon à Quatre Bornes,  la jeune génération a fait forte impression. Dix records ont ainsi été réalisés samedi et dimanche dernier et portent la griffe des sociétaires du CAMO. Notamment, Jamie Han Mui, Brandon Lam,Yohan Perès, tandis que Inès Gébert s’est également signalée. Pour rappel, six records avaient déjà été réalisés le premier jour de compétion, vendredi dernier, par Alicia Kok Shun, Warren Hau Kim Fong, Inès Gebert et Brandon Lam.
Pour en venir à samedi, Inès Gébert (10 ans) et Jamie Han Mui (11 ans) ont réalisé des chronos de 39″47 et 37″14 respectivement au 50 m dos en féminin. Chez les garçons, Brandon Lam (11 ans) du CAMO a réalisé un doublé en s’appropriant les records du 50 m brasse (38″46) et du 400 m nage libre (5’05″11). Quant à Yohan Perès (CAMO)  engagé chez les 15 ans, il a réalisé un record au 200 m nage libre en 2’00″51. Le lendemain, Brandon Lam et Inès Gébert étaient les seuls détenteurs de records nationaux, le premier  au 200 m brasse 3’02″54, au 200 m nage libre 1’06″33 et au 200 m 4 nages 2’44″02. Quant à la nageuse, elle a arrêté le chrono à 3’01″46 au 200 m 4 nages et 1’25″46 au 100 m dos.
Selon le directeur technique national (DTN), Philippe Pascal, le jeune génération de nageurs qui étaient en action sont porteurs d’espoir pour la natation locale.  Il est même d’avis que ces derniers affichent une «meilleure volonté» que les aînés. Philippe Pascal a aussi tenu à faire ressortir que les performances réalisées par les nageurs portent l’empreinte des entraîneurs Laval Chung, Idriss Sufraz,  Erwan Layec et d’Ashley Lutchmun qui travaillent avec un grand nombre de nageurs du Pôle Jeunes Sports/études.
«Je dis un grand bravo à tous ainsi qu’à la FMN pour cette prestation d’ensemble. La progression fait suite la compétition CANA Zone 4 tenue en avril dernier. De là j’ai vu une belle amélioration», soutient le DTN. Les quelques nageurs qui ont été observés au cours de cette compétion étaient Mélodie Naïdoo et Yohan Perès qui ont fait preuve de progression. Selon Philippe Pascal c’est due à leur participation au Youth Program lors des championnats du monde de Doha. «Ils ont pu prendre conscience de leur potentiel», confie-t-il. Jill Young s’est également bien défendu. «Je suis particulièrement content de voir émerger le CNQB. Cela favorisera la concurrence. Nous espérons que 2015 sera une très bonne année aussi avec l’approche des JIOI», conclut Philippe Pascal.