Les championnats nationaux de Maurice 2017 (connus jusqu’à l’année dernière comme les championnats d’hiver) de la Fédération mauricienne de natation (FMN) se sont tenus sur quatre jours (jeudi à hier) à la piscine Serge-Alfred (50 m). 21 records sont tombés en masculin et en féminin. Des nageurs venant de quatre clubs de La Réunion et d’un club des Seychelles ont également participé à la rencontre. Ces championnats comptaient pour la dernière manche qualificative en vue des championnats du monde de Budapest (12-28 juillet 2017), de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien à La Réunion (3-5 juin 2017) et probablement des mondiaux juniors (août 2017).
En féminin, Inès Gébert (CNQB) a réalisé a elle seule six records nationaux aux 50 m dos (35″08), 400 m 4 nages (5’42″14), 200m dos (2’41″67), 200m 4 nages (2’41) et 200 m papillon (2’40″86). Pour sa part, Tessa Ip Hen Cheung (CAMO), fidèle à ses performances, a enregistré trois chronos records aux 800 m nage libre (9’27″38), 100 m brasse (1’15″59) et 200 m brasse (2’46″77). « Les quatre jours de compétition ont été durs, surtout avec les éliminatoires du wee-end. Nous avons eu suffisamment de temps pour nous reposer avant la finale. Je me suis surpassée pour les épreuves de brasse et je m’attendais à de bons résultats. Je vise si possible les championnats du monde juniors », fait ressortir Tessa Ip Hen Cheung.
En masculin, Bradley Vincent a battu son propre record aux 50 m brasse avec un chrono 23″04, alors que son ancienne marque, réalisée au Congo Brazzaville, était de 0″07 de plus. Une performance qui a un peu étonné le nageur qui n’a jamais réalisé ses meilleurs temps à Maurice. « L’ex-DTN Ben Hiddlestone a complètement refait mes techniques. Le nouveau programme que je suis porte ses fruits. Mes meilleurs temps ont toujours été réalisés à l’étranger. Je vise les mondiaux et cette année sera pour moi une année de préparation en vue des échéances de l’année prochaine tels que les Jeux du Commonwealth », avance Bradley Vincent.
Toujours en masculin, Victor Ah Young (CAMO) s’est lui approprié six records aux 50 m dos (31″98), 50 m papillon (28″98), 100 m papillon (1’05″04), 200m 4 nages (2’34″67), 200 m papillon (2’37″11) et 100 m dos (1’09″74).
Le président de la FMN, Harold Lai, a remercié les nageurs, les officiels, les entraîneurs, le DTN, les clubs réunionnais et seychellois, le public très dynamique, entre autres, pour toute la compétition. « Nous avons eu l’un des meilleurs championnats nationaux avec les clubs qui ont bien voulu y participer. Le niveau même était différent et les performances démontrent bien le gros travail qui se fait derrière dans chaque club », soutient Harold Lai. Il ajoute que la FMN va se réunir cette semaine afin de finaliser les sélections. « Nous attendrons avant de nous prononcer sur notre participation aux championnats du monde juniors car cela dépendra de notre budget. »