La Fédération mauricienne de Natation a sollicité et obtenu une réunion avec le Comité Olympique, de même qu’avec le président du Conseil International des Jeux (CIJ) pour discuter de ce dossier qui est désormais comme une grosse épine dans les pieds d’Harold Lai. Ce dernier qui rencontre d’une part Vivian Gungaram qui représente le COM au sein du CIJ et le président de ce dernier, Philippe Hao Thyn Voon, tentera de convaincre les parties concernées pour un changement de date des compétitions de natation ce mardi à 11h au siège du COM à Port-Louis.
S’il est un peu tôt pour dire que le président de la FMN va directement dans un mur, il n’empêche que les règles, comme il est établi dans la Charte des Jeux, stipulent que bouger la date des Jeux est quasiment impossible. Du reste dans une déclaration téléphonique à Week-End, Thierry Grimaud, le président du COJI Réunion n’en démord pas. «Bouger les dates des compétitions c’est encore possible dans la mesure où il faudra aussi prendre en considération qu’une discipline ne fasse pas de la concurrence à une autre. Mais pour ce qui est de la date des Jeux c’est impossible. Les dates des JIOI sont du 1er au 8 août 2015 et elles sont intouchables», a-t-il expliqué à Week-End.
Dans la foulée de cette affaire, l’idée d’organiser les compétitions de natation, comme le football, avant l’ouverture officielle des Jeux ne fait pas non plus l’affaire. Car selon le protocole, le Comité Organisateur des JIOI ne peut attribuer des médailles avant l’ouverture des Jeux.