La Fédération internationale de natation (Fina), à travers son département légal, a mis le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) au pied du mur suite à un courriel, en date du 2 novembre, portant la signature du directeur exécutif de la Fina, Cornel Marculescu, faisant état de la dissolution de l’actuel comité intérimaire considéré comme étant illégal.
Dans cette optique, la Fina a demandé le retour des membres non démissionnaires de la Fédération mauricienne de natation (FMN), lesquels sont éligibles pour constituer le véritable comité intérimaire jusqu’à la tenue de nouvelles élections pour élire un nouveau comité directeur de la FMN.
« Indeed, it is stated in Rule 7 (1) that “The representatives at the National General Assembly shall elect among themselves, not less than 7 and not more than 11 members to form the national Managing Committee.”. Also, the Rule 7 (9) clearly specifies that “if, at any time, the number of members falls below seven, the National Managing Committee shall be dissolved and a new National Managing Committee elected. In the meantime the remaining members shall act as a caretaker committee. A special meeting of the National General Assembly shall be convened at latest within six weeks to elect a new National Managing Committee », souligne le directeur exécutif de la Fina.
La Fina précise également que le MJS a ingéré dans les affaires internes de la FMN et avance même que le chef de cabinet par intérim du MJS avait induit la Fina en erreur pour avoir indiqué que le comité intérimaire, présidé par Jacques Malié, avait été fait en consultation avec le Comité olympique mauricien (COM). La Fina a fait ressortir que le MJS a agi de manière unilatérale.
« The decision of the Ministry of Youth and Sports to set up a caretaker committee to run the affairs of the Federation pending the election of a new Managing Committee is clearly not in compliance with the Memorandum. Also, you mentioned in your correspondence that this decision has been taken in consultation with the Mauritius Olympic Committee whereas Mr Ha Shun (Ndlr : Philippe Hao Thyn Voon) informed that the Ministry proceeded unilaterally to nominate the caretaker committee without consulting the Mauritius Olympic Committee », déclare la Fina.
Cette dernière avise le MJS qu’il se réserve le droit de suspendre la fédération afin de protéger les athlètes et la discipline contre toute interférence externe. « Also, in case of that any act by the appointed Caretaker Committee that hampers the activity of the Mauritius Swimming Federation, FINA can take measures such as the suspension of the Federation in order to protect the athletes and the sport from outside interferences. »
Par conséquent, pour la Fina les affaires courantes de la FMN doivent être d’ores et déjà gérées par les membres non démissionnaires jusqu’à nouvel ordre.