Il y a quatre ans aux Jeux de Tana, Madagascar, Gaël Adam était l’unique médaillé d’or mauricien en natation avec un doublé (100m et 200m dos). Cette fois, il est assistant-entraîneur. Cette transition, il la vit très bien et ressent même beaucoup de fierté vu les résultats enregistrés par l’équipe de Maurice. Pour lui, qui a commencé sa carrière dans l’entraînement il y a seulement deux ans, l’expérience sera très bénéfique.
Lors de la première journée de compétition dans la piscine de Roche-Caïman samedi, l’espace d’un instant, Gaël Adam a presque regretté de ne pas faire partie de la sélection. « Je dois avouer que pendant un instant, j’ai pensé qu’il aurait été bien de faire partie de l’équipe. Je ne sais pas si j’aurais pu rapporter des médailles, mais j’aurais essayé. Par la suite, je me suis dit qu’il y a un temps pour chaque chose. D’ailleurs, quand je faisais encore partie de la présélection, je me suis dit qu’il fallait faire un choix. On ne peut être nageur et entraîneur à la fois. J’ai choisi d’être entraîneur et je ne regrette pas mon choix », indique l’ancien spécialiste de dos.
Gaël Adam confie toutefois que les résultats réalisés par les Mauriciens sont surtout le fruit du travail du Directeur technique national (DTN), Philippe Pascal. « Pour les résultats, le crédit revient à Philippe (Pascal), qui a préparé les nageurs depuis deux ans. Moi, j’apporte ma petite touche personnelle. Je donne quelques conseils aux sélectionnés, je les motive et leur fait profiter de mon expérience en tant que nageur. »
Ce qui ravit le plus Gaël Adam, c’est de voir les nageurs mauriciens ne rien lâcher une fois qu’ils sont dans le bassin. « On dit que les nageurs sont jeunes mais ils se battent avec beaucoup de détermination dans la piscine. Ils ont énormément progressé. C’est un signe extrêmement encourageant. La natation mauricienne est en train de combler petit à petit le retard qu’elle a par rapport à La Réunion qui, jusqu’ici, a toujours fait figure d’épouvantail dans la région. »
Et de conclure : « Quand on s’applique, les résultats suivent toujours. » Parole de champion !