Après avoir annoncé l’envoi d’un délégué pour “régler” la situation de la natation locale et superviser l’assemblée générale élective de la Fédération mauricienne de natation (FMN) ce vendredi, la Fédération internationale de (FINA) est passée de la parole aux actes avec la présence du Nigérian Chief Olatokunbo Thomas depuis hier après-midi à Maurice.
Homme de loi de profession et aussi chairman de la commission légale de la FINA, Chief Olatokunbo Thomas s’est déjà mis au travail depuis ce matin en rencontrant le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, et son secrétaire, Vivian Gungaram, au siège même du COM au Labourdonnais Court à Port-Louis.
Selon les premières indications, la rencontre, d’une durée de presque deux heures, a été très cordiale et fructueuse, à en croire le président du COM. « Je suis très satisfait de mon tête-à-tête avec Chief Olatokunbo Thomas », a-t-il d’emblée fait ressortir.
Philippe Hao Thyn Voon a indiqué que les discussions ont porté sur les événements depuis la démission de quatre membres du comité directeur de la FMN et ceux qui ont suivi jusqu’à présent.
« J’ai fait une chronologie depuis la mise en place du comité intérimaire par le ministère de la Jeunesse et des Sports à l’insu du COM. Ce qui fait que les choses n’ont pas été faites dans les règles », souligne le président du COM.
Il a fait comprendre au délégué de la FINA que le COM a tenté en vain de trouver un terrain d’entente avec le ministère afin d’éviter que la situation ne soit plus compliquée. « Chief Thomas est bien avisé de la situation de la natation locale. Il connaît bien son dossier. Il est d’ailleurs ici pour rencontrer les parties concernées. C’est à la lumière de ces rencontres qu’il fera ce qu’il a à faire. Quant à moi, je suis très satisfait jusqu’à présent. Je souhaite que le bon sens de tout un chacun va prévaloir afin que la natation retrouve la sérénité à tous les niveaux », avance Philippe Hao Thyn Voon.
Sollicité, Chief Olatokunbo Thomas n’a pas souhaité faire de commentaire après sa réunion avec le COM. « Pour des raisons professionnelles, je ferai des déclarations après avoir rencontré cet après-midi le ministre de la Jeunesse et des Sports », a déclaré le délégué de la FINA.