On croyait que ce type de transfert n’était possible que dans le monde hippique. Mais c’était mal connaître l’Australien Ben Hiddlestone. En effet, moins d’un mois après que son contrat comme Directeur technique national (DTN) a été renouvelé par les membres de la nouvelle Fédération mauricienne de Natation (FMN) et accepté par le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Australien a négocié, en même temps, un poste de responsabilité au sein de la nouvelle structure sportive qui se met en place au sein du Medine Education Village.
Dans un courrier qu’il a envoyé aux membres de la FMN vendredi (28 avril), Ben Hiddlestone demande que son actuelle position de DTN soit reconsidérée. La raison évoquée: il a trouvé un emploi comme manager au sein du Medine Sports Centre, qui est mis en place petit à petit par Ciel Groupe avec le Medine Education Village. Dans sa lettre, Ben Hiddlestone explique aux membres de la FMN que c’est une « opportunité qui va lui offrir une stabilité à long terme pour lui et sa famille ». Un nouveau rôle qu’il endossera à partir du 1er juin.
« New role »
Même avec ses nouvelles responsabilités au centre sportif de Medine, Ben Hiddlestone ne veut pas lâcher l’os qu’est l’entraînement de la sélection nationale. Dans sa correspondance, il soutient que sa nouvelle position au sein du centre sportif de Medine pourrait créer ce qu’il appelle une « win-win situation » pour la FMN, le MJS et l’équipe nationale. « Medine is willing to allow me to continue to work as National Head Coach (NHC), Aquatic & Water Safety Advisor if the FMN is agreable », écrit-il. Il explique même qu’il percevra un « small stipend » de la part du MJS pour sa fonction afin de couvrir ses dépenses de transport, entre autres.
Ben Hiddlestone donne même conseil à la FMN, qui pourrait utiliser l’argent de ses salaires pour employer un « full-time Chief Operating Officer » pour s’occuper des tâches administratives de la fédération. Il va même plus loin en affirmant que le changement de sa position comme DTN à NHC pourrait apporter « plus de professionnalisme » au sein de l’organisation et dans la gestion de la natation. Dans la foulée, il définit aussi que ses nouvelles responsabilités comme NHC seront, entre autres, (a) entraînement des sélections nationales (b) conseiller sur les compétitions (c) conseiller sur le projet du Roadmap et (d) conseiller sur les standards de sécurité. Par la suite, Ben Hiddlestone veut aussi agir comme « Advisor » sur la sécurité des projets aquatiques et en eau vive, sur le National Water Safety Council (organisme qui n’a pas encore été créé), la natation scolaire et la création d’un « national swim teaching & water safety qualification ».
C’est ce qu’on appelle avoir le beurre et l’argent du beurre, car, au final, selon Ben Hiddlestone, son départ comme DTN  pourrait être bénéfique pour la natation mauricienne. Puisqu’il avance déjà que l’équipe nationale peut faire sa préparation au sein du centre sportif de Médine, « in the best new pool and gym » à Maurice. Selon sa lettre, mention est également faite que le ministre Stephan Toussaint est déjà « d’accord » (voir plus loin) avec sa nouvelle proposition de carrière. Interrogé hier matin au téléphone, le président de la FMN, Harold Lai, a indiqué à Week-End qu’il n’est pas contre cette proposition de Ben Hiddlestone. « On n’a plus besoin d’un DTN. Je ne vois pas de problème avec ce choix s’il y a un accord signé entre les différentes parties concernées », a-t-il expliqué.
Nous l’avons également questionné pour savoir comment Ben Hiddlestone se partagera son nouveau rôle de manager du Medine Sports Center— qui en premier lieu « will first benefit students of the future Middlesex Mauritius campus, which is settling in the city’s campus zone », selon le site internet medineproperty.com — et les nombreux « jobs bénévoles » avec la fédération. Le président de la FMN n’a pas eu de réponse précise à nous donner. Contacté, l’Australien Ben Hiddlestone n’a pas répondu à nos appels téléphoniques.