Mathieu Marquet, Bradley Vincent et Élodie Poo-Cheong ont participé aux récents Mondiaux de natation en Hongrie. Ces trois Mauriciens se sont partagé quatre records nationaux et ont pris de nouveaux repères en marge des 10es Jeux des îles de l’océan que Maurice abritera en 2019.
Mathieu Marquet, auteur d’un double record de Maurice (400m et 200m nage libre) à la Duna Arena de Budapest, avait terminé deuxième de sa série avec une nouvelle marque nationale de 4’07″28. « Je n’ai pas su gérer ma course. Je suis parti trop vite dans les premiers 200m et en fin de course je n’avais pas eu assez de ressources pour terminer ma série », souligne-t-il. Puis, son record de Maurice du 200m nage est tombé, Marquet nageant la distance en 1’54’’44. Malgré cette performance, il a pris la 57e place au classement qualificatif.
« La préparation avec mon coach, Ben Hiddlestone, a été bénéfique et je continuerai à travailler sur ce qui n’a pas fonctionné lors de ces championnats », ajoute le nageur mauricien. « Le prochain objectif sera les Jeux du Commonwealth de 2018. Le niveau sera le même qu’aux mondiaux. J’irai chercher à nouveau les records de Maurice, en attendant l’or aux Jeux des îles 2019. »
Bradley Vincent, lui, s’était aligné aux 100m et 50m nage libre. S’il s’est rapproché de quatre centièmes son record de Maurice au 100 m nage libre (50″34 contre 50″38), épreuve où il a terminé 54e au combiné, en revanche, au 50m nage libre, il s’est surpassé dans une série qu’il a dominée (22″82), mais sa 43e place aux temps qualificatifs était nettement insuffisante pour passer le premier tour.
Élodie Poo-Cheong, la seule Mauricienne engagée dans ces Mondiaux, a nagé en temps record le 100 m papillon (1’03″68), avec à la clé une première place de sa série. Au décompte final, elle a terminé à la 36e place aux temps cumulés. Elle s’est également imposée dans sa série au 100m nage libre, réalisant au passage sa meilleure performance de la saison en 58″76, pour terminer à trois centièmes de son record de Maurice (58″73). Une performance équivalente au 46e chrono des qualifications.