Ils sont 14 garçons et 13 filles qui tentent depuis quelques mois d’atteindre les minima imposés par la Fédération mauricienne de natation (FMN) dans le cadre des Jeux des îles de l’océan indien 2015. Un premier pointage afin de définir ceux qui sont plus ou moins proches de la sélection se fera après les prochains championnats de Maurice de natation qui ont débuté hier et prendront fin demain à la piscine Serge-Alfred. La compétition lors des JIOI se déroulera à la piscine Michel Debré à Saint Denis.
La liste des 27 noms a été soumise au ministère de la Jeunesse et des Sports le 30 avril dernier. Il est à noter qu’aucun nageur absent de cette liste ne pourra intégrer la sélection finale, quelles que soient les performances réalisées au cours des prochaines compétitions. L’objectif de la FMN est de parvenir à réaliser d’aussi bonnes performances que lors de ces précédents Jeux aux Seychelles en 2011, où Maurice avait décroché huit médailles d’or.
Les Mauriciens devront surtout avoir le regard rivé sur les épreuves individuelles, les Réunionnais ayant la mainmise sur les relais, aux dires de Philippe Pascal. « Au niveau des épreuves collectives, Maurice n’a pas le volume face au pays hôte », avance le DTN. Ce dernier prévoit une domination de La Réunion, qui dispose de gros moyens.
« Les Réunionnais ont toujours dominé ces Jeux car ils ont le niveau des élites de France et disposent d’excellents moyens. Je pense que beaucoup de records des JIOI vont être battus ». Il soutient également que la plupart des nageurs de l’île soeur sont dans le pôle France. « Ils n’ont connu aucun arrêt de compétition. Beaucoup d’entre eux se retrouvent dans les finales des championnats de France. Il y a de ce fait une différence dans la dynamique ».