Priorité aux JIOI 2015 ou aux mondiaux de Kazan ? Une question importante qui, à l’approche des deux compétitions phares de la Fédération mauricienne de natation (FMN), reste sans réponse.
Entre les Jeux des îles de l’océan Indien 2015 (JIOI) du 1er au 8 août et les championnats du monde FINA 2015 à Kazan du 2 au 9 août, un choix sera sans doute imposé à la FMN. Encore plus après que Thierry Grimaud, président du Comité organisateur des Jeux des îles (Coji), a confié lors d’une interview mercredi que, malgré la coïcidence entre les dates, celles des JIOI ne pourront être repoussées car le calendrier, les sites de compétitons et toutes les autres activités ont déjà été programmés.
Pour sa part, le président de l’instance fédérale locale, Harold Lai, soutient que la FMN optera pour la meilleure décision, même si ce ne sera pas facile. Pour rappel, la compétition en Russie est qualificative pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio en 2016. Cinq îles se retrouvent donc dans la même situtation, à savoir les Seychelles, Madagascar, les Maldives, les Comores et Maurice.
Des réunions entre la FMN et le président du Conseil international des Jeux, qui est aussi le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, ont eu lieu afin de trouver une solution. Ce dernier a assuré son support pour tenter de permettre aux nageurs de participer aux deux compétitions, selon Harold Lai. « Nous ne demandons pas que les JIOI soient repoussés à trois mois mais au moins décalés d’une semaine », lance Harold Lai.
La FMN est en contact permanent avec le COM et d’autres réunions sont prévues. Les îles concernées se sont quant à elles jointes à la démarche de la FMN, ce qui rassure un peu la fédération locale. « Il faut dire que c’est bon signe. Toutefois, nous aurions aimé pouvoir prendre part aux discussions également et donner notre avis. Pour nous, les JIOI et les mondiaux sont tout aussi importants ».
Toutefois, s’il fallait faire un choix immédiat, Harold Lai avoue qu’il ne peut se prononcer sur ce sujet pour le moment. La FMN attendra et tentera jusqu’au dernier moment de faire ce qu’il faut pour que les nageurs ne soient pas pénalisés.
Il est à noter que, pour la première fois dans l’histoire de la natation, les championnats du monde regrouperont les nageurs élite du monde entier et ils seront suivis des championnats du Monde FINA Master. De ce fait, les élites et vétérans seront regroupés pour une seule et même
compétition.