Après celle de samedi dernier, une nouvelle étape a été franchie dans la mise à flot de la nouvelle Fédération mauricienne de natation (FMN) sous la présidence d’Harold Lai. Outre une première réunion de travail de la nouvelle équipe mercredi dernier à la piscine Serge-Alfred, le président de la FMN, accompagné de quelques membres de son « team » ont rencontré en début d’après-midi de vendredi le ministre Devanand Ritoo. Tandis qu’en fin d’après-midi Richard Meeterjoye et Aline Kong, les deux membres de la FMN qui ont été délégués pour siéger au sein de la commission technique, a eu une séance de travail avec Philippe Pascal, le directeur technique national (DTN). Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, cette journée de vendredi a permis à la FMN d’obtenir à nouveau la reconnaissance du ministère des Sports et de mettre en place un calendrier pour la saison 2013.
Si Week-End peut déjà annoncer que la première compétition officielle de la FMN se tiendra le samedi 27 avril à la piscine Serge-Alfred, on peut aussi indiquer que cette compétition sera faite en version parité. C’est-à-dire que les épreuves seront mixtes. Une expérience nouvelle que le DTN explique être une démarche pour relancer la machine qui a été grippée pendant 19 mois. « Il y a plusieurs objectifs recherchés dans l’organisation d’une telle compétition, qui reste néanmoins un Long Course Meet. Durant les time trials qui ont été organisés, il a été constaté qu’il existe une diminution importante du nombre de nageurs qui s’engageaient dans les compétitions et que certaines épreuves avaient très peu de nageurs. Faire les garçons et les filles nager ensemble se veut être une démarche pour apporter fun et dynamisme aux épreuves. Au final, cette première compétition nous permettra de faire le point sur la situation », explique le DTN.
Ce dernier nous confirme dans la foulée que le calendrier de 2013 est bien calé après les discussions avec Richard Meeterjoye et Aline Kong, mais ne sera officiel qu’après la rencontre de la commission technique (avec les entraîneurs du club) prévue le lundi 22 avril et des pourparlers avec le président de la FMN. Il est aussi à noter qu’en raison d’un laps de temps beaucoup trop court, la commission technique a décidé de ne pas aller de l’avant avec l’organisation de la rencontre interîles de jeunes du fait que cette compétition sera coïncée entre la première compétition officielle et les championnats de Maurice. À la place, il sera proposé aux nageurs réunionnais une participation dans ladite compétition.
Check-list pour le handing-over
Le président de la FMN peut se réjouir de pouvoir avoir accès aux bureaux de la fédération, situés à la piscine Serge-Alfred. Les documents administratifs sont déjà signés et le secrétaire de la FMN, Dominique Seeyave, sera appelé à prendre possession des lieux pour un premier constant de la situation. « En une semaine, je crois que nous avons bien avancé, même si à valeur du jour l’ancienne présidente n’a pas encore fait le handing-over. Mais nous avons déjà fait une check-list pour cet exercice et nous espérons fortement que ce sera chose faite dès cette semaine et qu’il n’y aura pas d’autre futilité pour ne pas le faire. Car sans certains précieuses informations, nous ne pouvons pas trop bouger, notamment en ce qu’il s’agit des finances et l’administration de la fédération. Pour tout vous dire, nous ne savons pas encore de quoi nous héritons de l’ancienne équipe. Mais, déjà, une étape importante a été franchie puisque la FMN est désormais reconnue par le ministère et nous avons déjà eu une séance de travail avec le ministre hier (ndlr : vendredi). Nous commençons tout juste à gérer les affaires de la fédération et une fois que notre budget avec le ministre sera débloqué, nous serons à même d’être davantage dans le concret », a expliqué à Week-End le président de la FMN.
Le concret c’est aussi et avant tout de replacer la FMN dans ses droits dans le mouvement sportif mauricien. La réouverture du secrétariat et peut-être la mise en place d’une administration permanente pourrait aider à redonner vie à une discipline qui a tant souffert durant ces 19 mois. « Déjà, notre rencontre avec le ministre des Sports a été une occasion de dresser un état de la situation et de dire nos besoins. Le ministre a promis son aide totale et la mise à notre disposition du DTN à la natation mauricienne. C’est sans doute aussi une étape importante franchie et qui nous permet d’avancer. La commission technique est déjà à l’oeuvre, alors que la commission sportive avec Jean-Marie Froget et Raj Boyjoo aura pour tâche de remotiver les juges, alors que la commission d’organisation avec Dominique Seeyave et Marie-Rose Koo sera à même de nous encadrer dans la mise en oeuvre de nos compétitions », soutien Harold Lai.
Lors de la rencontre de vendredi, si le ministre a félicité la nouvelle équipe dirigeante de la FMN, par contre, il n’a pas manqué de souligner que cette équipe travaille « pour le bien de la discipline et non pas en tant qu’ennemie de ce sport. » Devanand Ritoo a promis qu’il lâcherait les cordons de la bourse pour la FMN. « Dès à présent, la fédération de natation dispose d’un budget de Rs 1 million qui ne prend pas en compte les salaires du DTN. Les piscines sont ouvertes pour les activités de la FMN tout comme les bureaux qui seront ouverts à partir de lundi. Nous avons fait notre tâche qui consistait à permettre à la FMN de redémarrer sur de nouvelles bases après 19 mois d’agonie. Mon souhait aujourd’hui est que cette nouvelle équipe, qui m’a l’air dynamique et dévouée, puisse assurer l’encadrement et le développement de cette discipline », a soutenu Devanand Ritoo.
Ce dernier souligne au passage que son ministère a mis à la disposition de la FMN, Philippe Pascal, qui aura pour tâche d’assurer la bonne marche de la commission technique et la préparation des nageurs. « Il y a beaucoup de temps qui a été perdu, il faut donc que tout un chacun au sein de la natation mauricienne réalise que nous devons bouger vers un seul et unique but : la progression de nos nageurs », dira encore le ministre.