Malgré les contestations d’un club, en l’occurrence le Club National du Pavillon, après que Week-End ait démontré noir sur blanc dans notre édition de la semaine dernière comment et pourquoi l’assemblée générale annuelle de la Fédération mauricieinne de Natation (FMN) avait été convoquée de façon illégale, son président persiste et signe. Hier, Harold Lai et sa troupe — seule Médgée St-Louis manquait à l’appel — ont tenu l’assemblée générale où deux clubs n’ont pas répondu présents.
Doit-on en rire ou en pleurer? Mais dans un autre ordre d’idées comment peut-on attendre à ce que la FMN respecte les règles du jeu pour ne pas dire les lois, alors que le ministre de Sports n’arrête pas de bafouer les lois de Maurice. L’exemple, dit-on, vient d’en haut. Ceci après avoir fait le bilan depuis qu’il a été élu président de cette instance — avril 2013 — qu’il a qualifié de positif, le trésorier; Mamade Sakouloo devait présenter un bilan non audité. Le président de Bupad, Uday Gujadhair devait attirer l’attention sur ce manquement, mais il a été expliqué aux membres de l’assemblée qu’une partie des documents financiers entre janvier et avril 2013 manquait.
Une information qu’a récusée l’ex- trésorière de la FMN, Olynn Chan Chin Wah qui a soutenu avoir repris entre les mains de l’actuel trésorier et la secrétaire de la FMN, les documents financiers pour sa gestion entre janvier 2012 et avril 2013. Quant aux comptes de 2011, c’est toujours le grand flou, car en cette période, les clés de la fédération étaient entre les mains du MJS.
Cette assemblée, même illégale, a été aussi une occasion pour le DTN, Philippe Pascal de faire le point de la situation et d’annoncer que sans minima aucun nageur n’ira aux Jeux du Commonwealth entre autres.