Le comité directeur de la Fédération mauricienne de natation (FMN) a tenu sa première rencontre hier après-midi à la Nebiolo House à Réduit. Plusieurs thèmes étaient à l’agenda. Les dix membres du comité directeur de la FMN ont exprimé leur souhait de voir participer les nageurs aux championnats d’Afrique des zones 3 et 4 qui se tiendront du 25 au 28 avril prochain au Mozambique.
Ces championnats se tenaient auparavant durant la première semaine de janvier. Mais lors d’une récente rencontre entre membres de ces zones, il a été question de repousser la compétition en mars ou avril afin de permettre aux nageurs de célébrer le nouvel an en famille et aussi d’avoir une période raisonnable pour se préparer après les festivités.
De ce fait, ces championnats d’Afrique des zones 3 et 4 se tiendront désormais en avril. Cette année, l’organisation a été confiée au Mozambique, qui a accueilli les 10es Jeux d’Afrique en septembre dernier.
« C’est une bonne décision d’organiser la compétition en avril. Cela permet aux nageurs de participer à ces championnats dans les meilleures conditions. La FMN souhaite ainsi la participation de ses nageurs au rendez-vous du Mozambique », déclare la présidente de la FMN, Doreen Tiborcz.
Autre participation à prévoir : celle de Kee Sing Poo Cheong, vice-président de la FMN, au séminaire de la Fédération internationale de natation destiné aux officiels, du 12 au 15 avril à Tokyo.
« Il représentera la région Afrique. Ce séminaire est réservé aux officiels listés par la FINA. Sa présence sera un plus pour la natation locale », ajoute la présidente de la FMN.
En ce qui concerne la commission sportive, les membres ont été unanimes à maintenir Gérard Requin à la présidence. De leur côté, Oy Lynn Chan Chin Wah et Freddy Marie-Jeanne, respectivement trésorière et assistant-secrétaire de la FMN, seront les responsables du sous-comité finance. Ils auront pour tâche de trouver les sources de financement afin de soutenir les activités fédérales.
Les accréditions pour les Jeux Olympiques de Londres étaient aussi à l’agenda. À ce niveau, la majorité des membres ont proposé d’arrêter une « long list » de nageurs susceptibles de participer à ces Jeux.