Après l’entraîneur Philippe Pascal, est-ce au tour de son nageur Bradley Vincent de faire les frais d’une situation de politiquement incorrecte de la Fédération mauricienne de natation ? C’est la question qu’on se pose à la rédaction sportive de Week-End depuis que nous avons appris qu’à ce jour, la FMN n’a toujours pas fait de demande « d’invitation » sous le système de l’universalité (égalité de place entre hommes et femmes) pour le seul nageur de toute l’histoire de la natation mauricienne à avoir réussi les minima B sur le 100m nage libre pour les Jeux Olympiques. Une information que nous a du reste confirmée vendredi soir la secrétaire générale de la fédération, Medgée St-Louis. Qui a soutenu à Week-End ne pas savoir s’il est nécessaire de faire une demande d’invitation pour Bradley Vincent.
 Tout laisse en effet croire que la FMN prépare un coup fourré contre le nageur mauricien. Incapable de prendre une quelconque sanction contre le nageur pour son absence sur le podium lors des Championnats d’Afrique de la Zone 4, la FMN d’Harold Lai a trouvé une autre manière de prendre sa revanche sur le nageur. D’autant que, nous-apprenons dans la foulée, il existe  des lobby pour que cette place pour les Jeux Olympiques de Rio soit accordée au nageur du CNP, Darren Chan Chin Wah. Ce dernier, rappelons-le, avait participé, comme Bradley Vincent, l’année dernière aux Mondiaux de Kazan, une condition sine qua non pour aller à Rio sur invitation, et bénéficie actuellement d’une bourse de la FINA pour ses entraînement aux États-Unis.
 Selon nos informations, malgré une demande répétée du Comité olympique mauricien pour que la FMN fasse le nécessaire pour enregistrer Bradley Vincent sur la liste des « invitations » comme c’est aussi le cas de Heather Arseth, Harold Lai a refusé, même s’il faut reconnaître que la date butoir pour cet exercice est le 2 juillet 2016. « Il nous a expliqué à ce jour qu’il n’est pas en mesure de le faire du fait qu’il s’attend que Darren Chan Chin Wah réussisse un minima A avant le 2 juillet et que même le nouveau DTN, Ben Hiddlestone ne peut aviser sur cette question », nous a-t-on expliqué au COM.
Harold Lai
toujours absent
Week-End a essayé de confirmer cette information auprès du président de la FMN. Mais nos tentatives, comme d’habitude, ont été veines et nous apprenons dans la foulée que le président Harold Lai était encore une fois absent de Maurice. Mais nous avons quand même eu accès à un document émis en mars 2015 par la FINA sur le système de qualification pour les JO. À la page 4, on peut, entre autres, lire ces deux points :
 l « Les CNO (ndlr : les fédérations) dont des nageurs ont obtenu soit le temps de qualification olympique (TQO ou temps “A”) soit le temps de sélection olympique (TSO ou temps “B”) uniquement dans une catégorie (hommes ou femmes) peuvent également inscrire un (1) nageur (ou une nageuse selon le cas) de l’autre sexe, qui pourra participer à une (1) épreuve ;
l « Les CNO doivent soumettre à l’approbation de la FINA leur demande de places d’universalité avant le 3 juillet 2016. La FINA confirmera les places d’universalité aux CNO pour le 5 juillet 2016. »
 Une boule de cristal
 Ce qui confirme bien qu’il y a anguille sous roche sur l’hésitation du clan Harold Lai de confirmer auprès du CNO de Maurice la place d’invitation pour Bradley Vincent qui dispose déjà des minima B sur 100m nage libre. Comme il se confirme aussi que c’est la fédération qui a le pouvoir de décider qui il choisira pour le représenter de la liste des nageurs qui ont fait les Mondiaux de Kazan.
 À moins que le président de la FMN ne soit un des rares,  sinon l’unique président de fédération à disposer d’une boule de cristal pour savoir que Darren Chan Chin Wah fera des minima A dans un 50m ou 100 dos — la spécialité du nageur — dans une des quatre compétitions qualificative pour les JO encore en lice avant le 3 juillet sur le sol américain. On ne sait jamais…
Mais reste qu’on note dans le sillage de cette affaire l’intensification d’une campagne anti-Bardley Vincent. Nous apprenons par exemple que lors d’une récente réunion au bureau du COM à Port-Louis, l’on a fait ressortir que Bradley Vincent a manqué de respect à la fédération lors des compétitions de la Zone 4 en avril dernier. Ceci expliquerait-il bien cela ? Les faits démontrent bien que la FMN joue à un jeu dangereux dans cette histoire et si d’aventure le choix du clan Harold Lai se confirme pour Darren Chan Chin Wah, il va sans dire que la FMN dans son ensemble a succombé à ce lobby.