On ne s’était pas trompé en affirmant, dans notre édition de la semaine dernière que certaines personnes sont passées maître dans l’art de faire de l’intox autour du dossier de la natation mauricienne. En effet, la grande réunion entre ni plus ni moins que la Fédération Internationale de Natation (FINA), le Comité International Olympique (CIO), la Confédération africaine de natation (CANA), le Comité Olympique Mauricien (COM), la Fédération Mauricienne de Natation (FMN) et le MJS par le biais du ministre des Sports, le tout convoqué par le président de la CANA, Mustapha Larfaoui qui devait se tenir récemment, n’a jamais eu lieu.
Mieux, nous sommes en mesure d’affirmer que ce n’était jamais programmé dans l’agenda de quiconque à Londres, sauf des discussions de couloirs qui ont fini par amener une tête-à-tête entre le ministre Devanand Ritoo et le président de la FINA, Julio Maglione ce mercredi. Une réunion organisée par l’entremise du président du COM, Philippe Hao Thyn Voon, qui a joué à l’intermédiaire.
« Effectivement, le président du comité olympique m’a dit, mercredi lors de ma visite au Village des Jeux, que la FINA souhaite me rencontrer pour discuter de la natation mauricienne. Je n’ai pas dit non, car j’estime que ce n’est pas très diplomatique de refuser une rencontre avec une fédération internationale qui en demande. Mais j’ai demandé à Philippe Hao Thyn Voon que je suis disposé à assister à cette réunion sous  conditions que j’obtienne une invitation de la FINA et que cette rencontre soit entre son président et moi uniquement », a expliqué vendredi soir au téléphone le ministre Ritoo.
En effet, lorsque le ministre s’est réveillé jeudi matin, il devait découvrir sous sa porte de chambre d’hôtel une enveloppe de la FINA qui contenait une lettre de l’instance internationale. Cette lettre, selon Devanand Ritoo, est  sur un ton « fort appréciable, car avant de me demander si j’accepte une réunion avec le président de la FINA, cette dernière m’a invité aux finales de vendredi et m’a remercié pour tout ce qui est fait à Maurice pour aider la natation à se développer. »
La fin des compétitions des JO fait que le président de la FINA était beaucoup plus disposée pour toute rencontre autour de la natation mauricienne. Après avoir pris contact avec les bureaux de la FINA à Lausanne par téléphone, il a été convenu que la réunion entre Ritoo et Maglione aura lieu ce mercredi 8 août. «La FINA et moi n’avons pas encore discuté sur l’heure et le lieu », a précisé le ministre Ritoo à Week-End  et en ajoutant que les discussions étaient en cours avec le bureau de la FINA.
Reste que la question qui se pose pour l’heure, c’est : quelle issue aura cette rencontre au sommet entre le MJS et la FINA ? A cette question , le ministre des Sports mauricien répond que beaucoup va dépendre de la position de la FINA. «Depuis le départ, la FINA veut assurer l’autonomie de la fédération. Je n’ai jamais été  et je ne serai jamais contre l’autonomie des fédérations. Mais il y a des lois à Maurice et ma responsabilité est que les lois mauriciennes soient respectées », avance le ministre.
Celui-ci souligne au passage que le problème de la Fédération mauricienne de Natation demeure désormais un problème interne. «C’est un fait que plusieurs membres ont démissionné du comité et j’espère que la FINA est informée de la nouvelle situation de la FMN depuis le 20 janvier 2012. Ma démarche auprès du président Maglione c’est aider à remettre à flot cette fédération dans le respect de nos lois. J’espère que la FINA aidera à trouver une solution pour la FMN et ses clubs membres », avance-t-il encore.
La réunion de mercredi à Londres se veut donc être un autre pion qui est avancé sur cet échiquier dont les joueurs jouent la dernière cartouche.