La délégation mauricienne composée d’Elodie Poo Cheong, Emily Chan Chee, Mathieu Young, Shane Ah Siong et Darren Chan Chin Wah qui avait fait le déplacement pour prendre part aux championnats du Monde juniors de natation à Dubaï avait placé la barre très haute. Cependant, force est de constater que les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances. Philippe Pascal est revenu sur ces mondiaux sans langue de bois et avec beaucoup de franchises.
 » Les Championnats du monde ont été très moyens. Je m’attendais à un petit mieux de ce qu’on a pu voir en semaine, » a lancé d’entrée le directeur technique national. Il est revenu sur les performances des nageurs individuellement. « Elodie Poo Cheong est le meilleur élément du groupe et elle l’a démontré lors de ces Championnats. Elle a ramené la meilleure copie avec notamment son record national au 200 m 4 nages. La nageuse a aussi été très performante dans ces autres compétitions. On ne peut lui reprocher grand chose, »affirme-t-il. En ce qui concerne l’autre élément féminin, Emily Chan Chee,  Philippe Pascal concède qu’elle s’est montrée beaucoup plus performante dans ses épreuves de papillon que de nage libre. « Sa meilleure course, elle le réalise sur le 100 m papillon. De plus, elle a eu à nager avec des modalités techniques différentes et qu’elle les a très bien assimilées ce qui est très encourageant pour le futur. En ce qui concerne la nage libre, je pense qu’on a pu détecter ce qui l’empêchait de progresser et on va travailler cela tous ensemble, » a-t-il délcaré.
De plus, selon lui, Emily Chan Chee est très motivée et prête à travailler sur ses points faibles. Dans le cas de Shane Ah Siong, il n’avait pas caché ses inquiétudes dès le départ.  » Suite à sa tendinite à l’épaule droit, il a beaucoup souffert lors de ces départs, mais il m’a agréablement surpris sur son 100 m nage libre où il amélioré son meilleur temps. Il a réalisé une semaine honorable. Je pense aussi qu’il avait trop de choses à gérer dans sa tête avec notamment son prochain déplacement au Canada et que cela l’a un peu déstabiliser,  » soutient Philippe Pascal. Il pense que Mathieu Young aussi a souffert de cela car lui aussi ira à Toronto prochainement pour des études.  » Il a bien figuré sur les 50 m mais dès que la distance augmente, il  a vraiment souffert. Je pense que cela vient de son entraînement et aussi d’un manque de travail sur les longues distances. »
En ce qui concerne, Darren Chan Chin Wah, il a été la plus grosse déception de la compétition. Il était parti faire son apprentissage aux Etats-Unis pour devenir plus fort, mais cela n’a pas été le cas.  » Personnellement je ne sais pas ce qui n’a pas marché. Il va devoir en parler avec son entraîneur pour voir ce qui ne lui a pas permis d’améliorer ses meilleurs chronos. Darren Chan Chin Wah a eu à faire face à un nouvel environnement et un nouveau coach. Il a peut-être besoin de temps pour assimiler les nouvelles méthodes. Du reste leur collaboration datent que d’avril dernier. Il se peut aussi qu’ils ont commencé l’entraînement trop tôt ou trop tard. Je ne lui cherche pas des excuses. Il est conscient de son potentiel maintenant je suis sûr qu’il sera se remobiliser pour revenir plus fort, » a dit le DTN.
 » Le bilan sportif est certes mitigé, on s’attendait à mieux. On avait des objectifs, ils n’ont pas été atteints, mais je pense qu’il ne faut pas être défaitiste. La saison a été courte et on a dû se préparer à la va vite. Ce sont tous des nageurs d’avenir et très motivés. Il faut juste s’appuyer sur cette expérience prendre tout ce qui est positif et travailler sur les points négatifs pour aller dans la bonne direction. La natation prend un nouveau départ et il faut construire pour avoir une saison complète l’an prochain, » a-t-il conclu.