Le directeur exécutif de la Fédération internationale de natation (Fina), Cornel Marculescu, a fait ressortir au Mauricien hier soir que de nouvelles élections de la Fédération mauricienne de natation (FMN) auront lieu dans six mois, soit en février 2013. « Entre-temps, la Fina continue à reconnaître et à soutenir l’actuel comité directeur présidé par Doreen Tiborcz », a-t-il souligné.
Selon Cornel Marculescu, la Fina a imposé certaines conditions au ministre Devanand Ritoo lors de sa rencontre avec Julio Maglione, président de l’instance suprême de la natation mondiale. « D’emblée, je dois dire que la rencontre était cordiale. Nous nous sommes réunis afin de trouver dans le dialogue un moyen pour que la natation mauricienne fonctionne comme il se doit », a déclaré le directeur exécutif de la Fina.
Ce dernier indique que la Fina a demandé au ministre Ritoo de coopérer afin de mettre les piscines à la disposition des nageurs locaux. « Les nageurs doivent nager, que ce soit pour les entraînements ou pour les compétitions organisées par la fédération. Nous encourageons également que les nageurs mauriciens participent aux compétitions internationales. »
Il revient que la Fina veut aider Maurice à développer davantage sa natation. Pour cela, rappelle-t-il, la Fina a besoin du soutien de tous ceux concernés et chaque partie « doit jouer son rôle. »
En ce qui concerne les prochaines élections pour élire un nouveau comité directeur, Cornel Marculescu indique que cet exercice se fera dans six mois après les Jeux Olympiques de Londres. Mais, ajoute-t-il, les conditions doivent être remplies au préalable. « Les élections doivent se faire d’après les règles de la Fina et les règles locales. Le Comité olympique mauricien aura un rôle à jouer à ce niveau. D’ailleurs, la Fina va dépêcher quelqu’un pour superviser les élections. »
Cornel Marculescu affirme qu’il a eu des contacts directs et indirects à Londres avec le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon, et la présidente de la FMN, Doreen Tiborcz. « Le président du Comité olympique mauricien nous a bien aidés sur le dossier de la natation. La Fina compte sur lui pour continuer à apporter son soutien pour faciliter les choses », a-t-il conclu.